AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Beauty.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Beauty. Dim 17 Oct - 18:55

    Wesh, c'est moi !

    Nom: Sévinia.
    Prénom: Blanche.
    Surnom(s): Beauty, Blanchette, Mademoiselle.
    Âge: Pile vingt pommes.
    Date de naissance: 2 mai.

    Emploi: Wantedienne à plein temps et ancienne héritière, veuve cinq fois d'affilés. Pour survivre, elle s'est reconvertie dans le métier de géleuse à gage... Tueuse, pardon.
    Ville natale: Wonderland.
    Orientation sexuelle: Bisexuelle.
    Don surnaturel: Cryokinésie. Elle aime geler les objets et les gens. C'est pour ça qu'elle est fichée.

    I am what I am. ♥


    Mademoiselle Blanche est une femme assez mûre pour son âge. Pourtant, on la surprend souvent en train de « s'amuser » comme elle dit. C'est qu'elle s'amuse, cette jeune demoiselle. Des hommes et des femmes, il y en a tous les jours dans sa chambre. C'est avec courage que chaque matin, je rentre dans la chambre de Mademoiselle pour essayer de ranger un peu sa chambre tout en évitant de marcher sur les corps d'adultes endormis dans sa chambre. Mademoiselle Blanche, je la connais depuis qu'elle est dans un berceau. Je sais qu'intérieurement elle souffre et fait tout pour attirer son attention. Je l'adorais littéralement quand elle était petite. Elle, avec son adorable sourire et ses yeux pétillants de joie. Je n'ai rien pu faire quand elle a commencé à sombrer. Après tout, je ne suis qu'une domestique.

    Propos de son ex-femme de chambre.


    Blanche, je la connais comme ça. Sans plus. C'est la seule fille qui a le temps de m'écouter, un verre de gin dans la main. Pourtant, elle n'est pas comme moi. Elle veut juste fuir les réalités de la vie. Sous son visage de glace, se cache quelqu'un qui veut par tout les moyens cachés sa peur et sa crainte. C'est une fille assez fragile qui n'aurait jamais du finir ainsi. C'est que je ne l'ai jamais vu sourire sincèrement, cette chère demoiselle glace.

    Propos d'un dépressif, assit dans un bar.


    Shhh... « Ne m'oublie pas. Ne m'oublie pas. Regarde-moi. Regarde-moi. » On me regarde souvent avec tendresse. Le monde entier croit savoir tout sur moi rien qu'en me regardant, moi, avec cette apparence aussi angélique qu'empoisonné. J'étais gentille pour tout le monde mais tout le monde se trompait. Au départ, c'était chiant mais après je commençais vraiment à en avoir marre et je m'en amusai. Je pouvais utiliser librement ce pouvoir qui me correspond à un point que vous ne pourrez jamais atteindre. Le sadisme. L'orgueil. La froideur. J'étais une princesse froide, qui joue avec vous avant de vous jetez ou de vous gelez. J'étais une princesse froide qui voulait juste être aimer de ses proches. C'est pour ça que j'ai sombré. C'est pour ça que je suis fichée. Je ne demande qu'une seule chose, c'est d'être libre. Et enfin briser la barrière qui m'entoure et faire disparaitre cette folie qui me ronge. Cette folie, dont les sucreries sont le seul remède. C'est que j'aime les sucreries. Elle me réconforte, elle me déstresse. Pourtant, j'ai réussit à rester honnête envers les autres, sauf envers moi. Je crois que c'est ma façon de me protéger. « Libère-moi. Libère-moi. Libère-moi. »

    Propos de son subconscient.


    Beauty, Beauty, Beauty.


    Qu'elle est belle, cette chère demoiselle glace. Beauty, s'était le surnom qu'on lui avait affublé entre nous autres, infirmières. C'est qu'on aimait la voir dormir, son infime nonchalance inscrit sur son visage paisible. Elle était libre quand elle dormait, mais c'était différent quand elle était réveillée. Elle restait toujours obéissante mais son attitude était assez indélicat.Je m'apaise aussitôt dès que je la vois dormir, même quand elle pleure. Elle était juste divine.

    Propos d'une infirmière de l'hôpital psychiatrique.


    Elle, cette putain de tentatrice. Dès que je la vois passer, elle et son foutu regard froid et ses longs cheveux blonds. Je peux pas m'empêcher de m'attarder sur ses lèvres, ses lèvres pulpeuses, qui appellent aux baisers. Et ses traits sont d'une irrésistible finesse. Passons. Sa peau... Elle est si blanche, elle a l'air si pâle. C'est pas du fond de teint, sinon, je l'aurai vu. Et sans plus. Regardons plus bas, la partie la plus intéressante. Elle a allure d'une danseuse et dégage une sorte de noblesse assez étrange. Si elle bosserait comme strip-teaceuse, elle en gagnerait d'une fric. Bref, bref. Elle a les formes d'une femme qui a dépassée la vingtaine. Belle, quoi. Elle a l'air douce, très douce, mais son regard gâche tout. Son attitude aussi, si légère, on peut en déduire qu'elle peut être très mesquine.

    Propos d'un passant, à Koraiiland.


    Beauty, avec son allure princière. Beauty est son regard froid et ténébreux. Ce qu'elle porte ? Tout. Elle se fiche du code des couleurs s'il en existe un. Elle se fiche un peu de la coupe de ses vêtements, mais elle veut comme même être à l'aise dedans. Du mode discret à l'excentrique, elle ose tout et se fiche du regard des autres. Ce sont ses goûts et elle les assume mais après un bref analyse, je pense qu'elle s'habille selon son humeur. Bizarre comme fille.

    Propos d'une vendeuse.


    Hallujah. Ne lit pas ça !


    Blanche Sévinia ou Beauty, cette fille que vous croisez tout les jours en vous imaginant qu'elle vit paisiblement et qu'elle est célibataire pour votre plus grand plaisir. Retour à la vie réelle ! Vous semblez choquer que cette fille qui traine tranquillement en ville soit ficher partout pour plusieurs meurtres. Je vais donc vous racontez son histoire.

    Blanche est née dans une famille riche, oui oui, très riche. Elle est née juste avant les jumeaux préférés de la famille. Elle aimait bien sa petite vie sans ses parents, c'est qu'elle avait très peu de liens avec ses parents. C'était volontaire, bien sûr et grâce à ça, elle s'est forgée un beau, très beau bouclier hermétique. A cette époque, il n'était pas très très résistant donc elle se liait facilement avec des gens louches et tout ça. C'est aussi grâce à ça qu'elle a apprit à connaitre le monde qui l'entoure.

    « Ah..... Ah....»

    Blanche observait avec curiosité l'homme qui gémissait de douleur avant de lui enfoncer un autre pieu dans son thorax. Elle ferma ses yeux sous le cri de douleur, cette 'mélodie'.

    « AAAAAAAAAAAAAAAH ! »
    « Vous avez encore mal ? » Répéta Blanche, tout en soupirant.
    « Arrête... Je t'en supplie... AAAAAAAAAAAH. »

    L'homme fut terrasser par le pieu qui transperça son poumon. Elle cligna des yeux, surprise.

    « Déjà ? C'est pas drôle... Tant pis. » Murmura-t-elle.

    Elle se mit à cheval sur lui avant de déclarait fièrement, un sourire ironique aux lèvres. Elle se pencha vers son oreille avant de murmurer tendrement.

    « Je vais abréger vos souffrances. »

    Blanche l'effleura de sa main et son corps se gela instantanément. Cela faisait plus d'un an qu'elle a découvert son pouvoir et il semblerait qu'elle soit la seule de la famille a en possédé un. Elle était unique. Unique ! Non, je ne dirai pas son âge à cette époque mais disons que le sadisme s'est emparée d'elle très tôt. Tout ça parce qu'elle traine trop tard en ville, quand il fait nuit et qu'elle voit des personnes le faire. Shhh. Elle entendit quelqu'un pleurer, c'était le fils de l'homme qu'elle avait torturé.

    « Petit, que fais-tu là ? »

    Il tremblait de tout ses membres, il était évident qu'il voulait s'enfuir. Blanche l'observa pensif avant de s'approcher délicatement de lui.

    « Tu as peur de moi ? »

    Question inutile car elle savait que c'était évident, elle lui sourit avant de s'approcher encore de lui pour le faire disparaitre, laissant une trainée de glace parfaitement polie, derrière elle. ~

    « ... Towards the door of flames,
    Holding up your gentle hands,
    You take away tomorrow. »

    « Blanche Sevinia, voulez-vous le prendre comme époux. »
    « Oui. »
    « XXX, voulez-vous la prendre comme épouse ?»
    « Oui. »
    « Vous pouvez embrasser la mariée. »

    Et ils s'échangèrent un baiser sous une pluie de pétale de rose. ... Et oh ! Faut pas croire, c'est un mariage arrangé. Après 'elle est née' et 'elle ne sert à rien', c'est 'elle doit se marier avec lui.' Elle était juste une pauvre poupée... Si seulement, ils pouvaient la haïr. La haïr, au point de la maudire et elle sera heureuse. Première semaine, son époux a tout fait pour coucher avec elle, mais Blanche refuse, tu gères Blanche ! Deuxième semaine, toujours pas. Troisième semaine, il réussit enfin à le faire...en l'attachant. Le lâche. Finalement, il a réussit à le mettre dans une colère noire, intérieurement, bien sûr. Il disparut un mois plus tard. Les enquêteurs furent fasse à une épouse dépressive, qui pleure à longueur de journée. Cela n'empêcher pas qu'elle doit une suspect dans l'affaire, ainsi que toute sa famille.


    « Blanche Sevinia, voulez-vous le prendre comme époux. »
    « Oui. »
    « XXX, voulez-vous la prendre comme épouse ?»
    « Oui. »
    « Vous pouvez embrasser la mariée. »

    Et ils s'échangèrent un baiser sous une pluie de pétale de rose. Ses parents, trouvant inconcevable qu'elle reste veuve et sans enfant, ils la remarièrent avec un autre héritier. Et ce fût le même scénario, c'est que les mecs sont tous des pervers en sa présence. Et il re-disparut, ce qui renforça les soupçons sur Blanche, mais il n'y avait pas le moindre indice à part le fait que la dernière personne à l'avoir vu, c'était son épouse. Et, ils la remarièrent trois autres fois, sous les regards mauvais de ses belles familles, et ils disparurent trois autres fois. Ils découvrirent les corps, enfermé dans des congélateurs, complétement geler. Plusieurs cas similaires avaient été découverts en ville. Et puis un soir, un des enquêteur demanda à voir Blanche en privée.

    « Vous possédez un don, n'est ce pas ? »
    « Oui ! » Répondit Blanche, joyeusement. « Vous voulez que je vous le montre ? » Demanda-t-elle, anxieuse.

    L'enquêteur recula discrètement en arrière, ce qui n'échappa à au regard de Blanche. Elle soupira.

    « Vous aussi, vous avez peur de moi ? » Souffla-t-elle, triste. « Je ne suis pas aussi méchante qu'on le dit, vous savez. »

    Elle sautilla sur place, tout en riant sous le regard du gars qui, jusqu'à présent, ne l'avait jamais vu sourire de cette manière. Une manière bien étrange. Elle prit un objet au hasard, puis le gela sous les yeux du gars. Surprise et terreur se mélangèrent dans ses yeux. C'était elle. Il avait enfin une preuve solide. Il se précipita vers la porte quand il entendit la voix brisée de Blanche lui murmurait :

    « Vous croyez vraiment que je vais vous laissez partir comme ça ? »
    « Exactement, jeune fille. »

    Et il quitta le manoir des Sévenia tout en entendant des cris de terreur.

    Le temps s'écoula doucement, très doucement. Blanche, enfin arrêtée, fût enfin heureuse que sa famille la déteste. Son procès dura au moins deux semaines et le verdict tomba enfin.

    « Mademoiselle Blanche Sévinia est déclarée coupable de meurtres et de torture sur autrui. Cependant, vu son état mental, nous avons décrété qu'elle sera interner dans l'hôpital psychiatrique de Neverland. Affaire suivante ! »

    Et elle se retrouva, coincé entre quatre murs. C'est vrai, c'était mieux que la prison mais Blanche avait besoin d'exprimer son mal-être. C'est ainsi qu'elle décida de s'enfuir de l'hôpital psychiatrique et de continuer à tuer des gens. Elle le veut, et personne ne devra se mettre au travers de sa route. C'est ainsi qu'elle est fichée 'Mort ou vif' dans tous les commissariat de police et qu'elle a commencé à faire ce boulot qui lui correspond tant. *Sourire*


    Hors Rp'

    Si votre/vos futurs avatar(s) se réfère(ent) à un personnage de manga/animé/etc spécifique, précisez le nous ici : Usagi Tsukino de Sailor Moon. (Naoko Takeuchi)
    Premières impressions concernant le forum: Ça a l'air bien. (:
    Éventuelles idées pour l'améliorer: Mettre un code pour la fche de présentation, parce c'est chiant de cliquer sur 'Citer' pour l'avoir. ~
    Comment nous avez-vous découverts: Partenariiiat.
    Depuis combien de temps faites-vous du Rp': 2 ou 3 ans. ~
    Évaluation de votre activité sur le forum: 5/7 Jours dispo'.
    Code: [Validé par Pompom]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beauty. Mer 20 Oct - 12:08

Je pense que j'ai terminé. o/

Désolée si le physique est un peu court. ;_;
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beauty. Mar 26 Oct - 17:36

Huh.... ._.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beauty. Mar 26 Oct - 20:46

Bonjour !

Tout d’abord, désolé pour ce retard ; je tends à être lent pour les corrections, hélas...^^' Toutes mes excuses ! Sur ce, passons à la correction en elle-même.

En premier lieu, il y a malheureusement beaucoup de problèmes d’orthographe, d’accords et de répétition ; je ne peux que te conseiller une relecture attentive^^

Côté pouvoir, ce don est beaucoup trop puissant. Mets-lui des limites, s’il te plaît x)

Je corrigerais le reste extrait par extrait pour plus de simplicité :

Citation :
Mademoiselle Blanche, je la connais depuis qu'elle est dans un berceau. Je sais qu'intérieurement elle souffre et fait tout pour attirer son attention.
« Son » attention ?

Citation :
Elle veut juste fuir les réalités de la vie. Sous son visage de glace, se cache quelqu'un qui veut par tout les moyens cachés sa peur et sa crainte. C'est une fille assez fragile qui n'aurait jamais du finir ainsi. C'est que je ne l'ai jamais vu sourire sincèrement, cette chère demoiselle glace.
Si elle ne fait que l’écouter, comment devine-t-il tout ça ? D’autant que – cacher sa peur et sa crainte de quoi ? Et si elle sourit tout le temps, son visage n’est pas « glacial »…

Citation :
Le monde entier croit savoir tout sur moi rien qu'en me regardant, moi, avec cette apparence aussi angélique qu'empoisonné. J'étais gentille pour tout le monde mais tout le monde se trompait. Au départ, c'était chiant mais après je commençais vraiment à en avoir marre et je m'en amusai.
Ici, je ne vois juste pas le lien logique. Pour résumer/paraphraser : a) le monde croit tout savoir de toi en me regardant (pourquoi ?...) b) tu étais gentille envers tout le monde mais tout le monde se trompait (… Se tromper que tu sois gentille avec eux ? La formulation est absurde mais c’est exactement ce que dit ta phrase…) c) au départ, cela t’embêtait, puis ça t’a embêtée et tu t’en es amusée (de quoi ? Comment ? On ne sait pas).

Citation :
J'étais une princesse froide, qui joue avec vous avant de vous jetez ou de vous gelez. J'étais une princesse froide qui voulait juste être aimer de ses proches. C'est pour ça que j'ai sombré.
… Mais tu viens de nous expliquer qu’ils t’aimaient déjà ?....

Citation :
Pourtant, j'ai réussit à rester honnête envers les autres, sauf envers moi. Je crois que c'est ma façon de me protéger. « Libère-moi. Libère-moi. Libère-moi. »
Réussi à rester honnête, quand tu nous décris une hypocrite ? Pourquoi « honnête sauf envers moi » ? Et en quoi être honnête te protège-t-il ?

Citation :
Elle était libre quand elle dormait, mais c'était différent quand elle était réveillée.
?

Citation :
Ce sont ses goûts et elle les assume mais après un bref analyse, je pense qu'elle s'habille selon son humeur.
Hum… Si elle s’habille selon ses goûts, oui, elle s’habille très certainement selon son humeur ?...

Citation :
Vous semblez choquer que cette fille qui traine tranquillement en ville soit ficher partout pour plusieurs meurtres.
Euh… La police, les Traqueurs ne la pourchassent pas ?...

Citation :
Elle aimait bien sa petite vie sans ses parents, c'est qu'elle avait très peu de liens avec ses parents. C'était volontaire, bien sûr et grâce à ça, elle s'est forgée un beau, très beau bouclier hermétique. A cette époque, il n'était pas très très résistant donc elle se liait facilement avec des gens louches et tout ça.
Euh… Un bouclier, ça se dresse suite à une blessure ou à une réaction pénible, pas suite à un isolement délibéré… Et, euh, comment, fille de riche, ses parents la laissent-ils errer tranquille dans les Bas-Fonds ?

Citation :
« Je vais abréger vos souffrances. »
Abréger les souffrances d’un cadavre…

Citation :
Tout ça parce qu'elle traine trop tard en ville, quand il fait nuit et qu'elle voit des personnes le faire.
Déjà, « le » désigne quoi ? Ensuite, non, le sadisme ne naît pas d’errances nocturnes – miraculeusement sans conséquences : bravo, parce qu’une fille de bonne famille qui erre tard le soir… sans défense… Hum. Sans pessimisme exagéré, disons que la chose me semble quelque peu dangereuse.

Citation :
Après 'elle est née' et 'elle ne sert à rien', c'est 'elle doit se marier avec lui.' Si seulement, ils pouvaient la haïr. La haïr, au point de la maudire et elle sera heureuse.
… Je… ne vois pas le lien logique entre les deux premières phrases ?...

Côté mariage, Malkins est une contrée relativement moderne : une épouse non consentante a parfaitement la possibilité de partir ailleurs, à partir du moment où elle est majeure.

Citation :
Et ce fût le même scénario, c'est que les mecs sont tous des pervers en sa présence.
Le même scénario… le viol ? Hum. En admettant que le marié sache qu’elle n’était pas consentante au moment de l’union, il est effectivement logique, plus que pervers, qu’il trouve normal d’engrosser son cheptel… Mais s’il n’est pas au courant, je trouve un peu gros les deux viols consécutifs !

Ensuite, le scénario de « cinq personnes disparaissent mais pas le moindre indice sinon qu’ils ont été mariés à la même personne, roh là lààààà » me semble plutôt irréaliste. La police comporte quand même des gens dotés de plus de trois de QI… De même que le voisinage et les belles-familles ! On enquête sur la future marchandise, en général, plutôt que de faire « blonde à marier youuuuh ».

Quant à la séquence avec l’enquêteur… Elle ne part pas d'une mauvaise idée - c'est même une manière de nous montrer une Beauty folle assez convainquante, même si on se demande, du coup, comment elle a fait pour échapper aux regards aussi longtemps en étant si clairement démente !... - mais, encore une fois, elle est peu réaliste. Peux-tu concevoir qu’un policier entraîné – qu’un homme raisonnable, même – aille s’enfermer tout seul avec une meurtrière potentielle ?


Citation :
Et il quitta le manoir des Sévenia tout en entendant des cris de terreur.
Ceux de qui ?...

Citation :
Cependant, vu son état mental, nous avons décrété qu'elle sera interner dans l'hôpital psychiatrique de Neverland.
Neverland est dans un état d’anarchie assez complet… Je doute qu’ils y aient des hôpitaux psychiatriques encore fonctionnels !^^

C'est tout ce que j'ai à redire ; il ne me reste donc plus qu'à te souhaiter bonne chance pour la correction !...
avatar
The Charming Prince
mr. tout-le-monde... ou pas !
mr. tout-le-monde... ou pas !
HUMEUR : Furieux ♥
CITATION : Le sourire est la langue universelle de la bonté. - William Arthur Ward

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : The Charming Prince Hate You
NOTEBOOK : A Princely Notebook
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beauty. Lun 8 Nov - 18:02

Bonsoir,

Je te donne jusqu'à la fin de la semaine, c'est-à-dire dimanche prochain, pour apporter les corrections nécessaires à ta fiche.
Si ce n'est pas fait d'ici là, elle sera trashée et ton compte supprimé.

N'hésite cependant pas à revenir une fois que tu auras plus de temps à consacrer à ton personnage !


Avatar Halloweeeeen ♠️
avatar
Crazy Apple
Narcissico-Fruitophile
Narcissico-Fruitophile
HUMEUR : Explosive, mais acidulée.
CITATION : « Explosion fruitée, avec ou sans sucre ? »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : Mangez dix fruits par jours, pas de légumes !
NOTEBOOK : An apple a day keeps the doctor away ♥️
VIE SOCIALE : Les pommes du voisin sont toujours meilleures ★
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Beauty.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Beauty.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Episode 1 - American Beauty» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]» Jae Shin × ❝Beauty is a whore, I like money better.❞» The beauty in an ass beating • PV» ♫♪♫ A kit for my beauty please♪♫♪
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches-
Sauter vers: