En échange de sous-sous ♥
Monter son commerce ô/
Consommer - s'endetter

Le poulpe meurt, l'encre reste.
Forum fermé ๑ nouveau fofo mad in Wawa, Lilice, Hoot et Bhou. RPG mission 404 spécial geek. A très bientôt pour ceux qui sont intéressés 8D

the walking web ; hacker vaillant, rien d'impossible.
intrigue n°1
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla.
ploup'nyouz
01 Novembre 2011 - Happy Halloween !! Une ribambelle de citrouilles fait son apparition dans les smiley et l'event Chasse à la citrouille d'or s'organise. Aux participants ; vous avez jusque samedi matin pour vous concerter et confectionner votre kit de survie par ici. FIGHT ♥

28 Juin 2011 - Nouveau thème, tout frais-tout crème, un gros hiatus d'une semaine et deux jours. Crazy Tale fête ses deux ans et quelques miettes \ô/ On vous attend ici pour laisser un petit message d'amour ou simplement pour commenter les surprises qui débarquent enfin !

26 Juin 2011 - Mise à jour des top-partenaires décédés ou perdus de vue, si l'on vous a mangé votre bouton sans faire exprès, prévenez-nous !

20 Juin 2011 - Le groupe des Epouvanteurs est de nouveau ouvert. N'hésitez pas à rejoindre les vilains rouges ♥
soldes & publicités
C'est les soldes chez Zebediah's Lair !! 30% de remise sur les articles fleuris, 20% sur les bougies. Des affaires en or jusque SEPTEMBRE, profitez-en ! Passez au Mc Drive pour bénéficier des tarifs-soldés. Par ici

Faites abstraction du rangement, des bocaux bizarres et objets gluants, chez Larkins et ce jusqu'au 20 SEPTEMBRE, pour deux produits achetés, le troisième est offert !
Lavage de cerveaux
Demandes rp - Montagne de muscles verdoyants recherche compagnon bavard - ou bavarde ♥ - pour meubler les petits silences de son existence par ici ; Vampire givrée désire croquer la vie à pleines dents en compagnie d'un ou deux volontaires par là ! Sinon, manifestez-vous de ce côté.

Topics libres - Aucun pour le moment.

Recrutements - Envie de se faire exploiter jusqu'à la moelle des os ? Trop de frustration dans votre vie, il faut vous défouler et ce, en tout anonymat ! Ne cherchez plus, le staff a besoin d'un modérateur rp, enrôlez-vous ici...

Ça gazouille, ça grésille, ça gazouille et ça frétille : Gazetteux, plume de poulet et encre de poulpe dans les mains, nous observons et nous sommes toujours là. La Gazette recrute et lobotomise, ici.

Favorisez - les traqueurs et les consultants, de préférence. Du côté des personnages prédéfinis, nous recherchons dans l'urgence un futur Mirror et une Ursula... ♥
Coups de cœur
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla.

Air-Paix
Heberger image

Graph, entraide & autres

Partagez|

Nostalgie du Futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Nostalgie du Futur Lun 20 Déc - 20:02





Terres de cendres. Brumes et idées noires. Voilà tout ce qui trottait dans la tête bien vide d’Axel en cet après midi. Tout n’était qu’amertume. Le monde lui paraissait bien terne et mélancolique. L’indifférence générale des personnes qui l’entouraient la dégoutait. Elle aurait tant aimé les attraper par le col, les secouer, les frapper afin de leur ouvrir les yeux, enfin. Ils marchaient tête baissé, les yeux fixés sur leurs orteils et oubliaient qu’il existait un monde autour d’eux. A la vue de ce spectacle aussi affligeant et quotidien, la jeune femme était prise d’un élan de violence incontrôlable. Il était toujours si agréable de sombrer entièrement dans la violence et de s’en délecter. Seulement, ce simple plaisir lui avait été ôté il y a bien longtemps. Désormais, elle devait se faire discrète et remplir convenablement la tâche qu’on lui avait attribuée. Et cela ne s’annonçait pas une mince affaire puisque que seul le néant, le vide absolu la guidait. Elle ne savait où partir et surtout vers où se diriger. L’incertitude est sans doute bien pire que la véritable aussi terrible soit elle.

Ainsi, par une bien improbable circonstance, Axel se trouvait en Candyland. Elle se promenait avec nonchalance sur les côtes volcaniques. Traînant légèrement des pieds, les mains fermement enfoncées dans ses poches, elle repoussait des monticules de sable gris du bout des chaussures tout en avançant. Un air renfrogné peint sur le visage, elle fixait obstinément la pointe de ses petites bottines en daim gris. Elle tombait négligemment ses chevilles, n’ayant pas pris la peine de les attacher correctement. Axel s’ébouriffa les cheveux d’une main et se frotta longuement les yeux du bout des doigts. Les traits tirés, elle paraissait complètement rongée par l’épuisement. Elle n’avait pas dormi depuis plusieurs jours. Elle ingérait tout ce qui pouvait la faire tenir et l’éloigner de l’horrible présence de R. La jeune femme s’arrêta à quelques mètres du bord de l’eau et s’arrêta, ébahie devant le paysage qui s’offrait à elle. Ses épaules s’affaissèrent tandis qu’elle s’abimait dans la contemplation de l’océan. Le soleil et les nuages s’amusaient en un étrange jeu de couleurs tandis que l’eau, implacable, déferlait dans son perpétuel roulement. Le simple ronflement que provoquaient les vagues avait un effet bénéfique sur la jeune femme. Elle se sentait soudainement plus sereine.

Lentement, elle se laissa tomber au sol. Le sable glissait sur ses tibias découverts et s’infiltrait dans son jean retroussé. Les vagues léchaient timidement ses talons. Les yeux perdus dans le vague, le corps d’Axel semblait alors se relâcher de toute la tension qu’elle avait pu emmagasiner. Dans la contemplation de ce spectacle, elle sentait cette liberté qu’elle avait autrefois possédée et qui l’avait quitté à jamais. Elle n’en éprouvait qu’une douce mélancolie comme lorsque l’on se souvient d’un souvenir douloureux mais émouvant. Ses doigts s’enfoncèrent dans le sable froid semblable à de la cendre. En cet instant, la jeune femme oubliait tout. Ses sens n’étaient ouverts qu’aux souvenirs d’un passé lointain.

avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nostalgie du Futur Jeu 23 Déc - 14:28

    Queeny avait toujours rêvé de voyager. Et même si elle voyageait effectivement beaucoup dans sa tête, elle avait soif de contrées inexplorées, de princes chaments à rencontrer, de tribus aboriènes à exterminer... Mais Queeny n'avait jamais trouvé le temps dans son auguste vie pour se détacher de son chez elle, de sa raison de vivre: sa boutique. En effet, elle estimait qu'il était de son devoir, en plus de son plaisir et de sa passion pour les vêtements et la mode, de veiller à ce que le gratin de Malkins soit habillé de façon audacieuse. Mais s'en était trop! Depuis quelques années, Queeny brulait d'impatience de s'extirper de son quotidien de frasques et de luxe pour se lancer dans une vie exitante et savoureuse! Alors, après avoir réduit à néant la concurence, l'Illustre couturière s'était jurée de s'enfuir vers l'infinie et au-delà.

    Et ce jour tant promis qu'espéré arriva. Tôt le matin, Queeny avait pris ses clics et ses clacs, les avait lancés dans une énorme valise, avait viré sans états d'âme ses pauvres employés - sans indemnités, bien entendu - et s'était ruée au Commisariat pour mettre les Traqueurs au courant de son départ et de les obliger à surveiller son chez elle. Sa boutique, son bébé, l'AS DE PIQUES ne devait sous aucun prétexte être en danger pendant son absence. Elle ne pardonnerait jamais à quiconque d'abimer ses créations Uniques. Et même si elle avait une confiance très limitée dans les forces de l'ordre régulière, elle misait sur le fait que cet adorable Hansel veillerait à ce que tout ce passe pour le mieux.

    Ainsi donc, Queeny était partie. Son balais dans une main, sa valise dans l'autre, elle s'était envolée pour d'autres cieux. Telle une étoile filante, elle avait brillé quelques instants dans un azur sans nuage avant de disparaitre. Tout en conduisant son sublime bolide, la grande Dame de Piques, lisait tranquillement la Gazette de Malkins en sirotant une tasse de café à la mandarine et aux haricots magiques. Comme d'habitude, son horoscope n'était pas fulgurant... de rage, elle lança le journal par dessus son épaule, lequel s'écrasa sur le crâne d'une sorcière, trente mètre plus bas.

    Après quelques détours, Queeny débarqua enfin à CandyLand. Il était un peu tard, elle n'avait pas respecté son timming. Notamment à cause de cet aigle stupide qui avait tenté de manger les fruits postiches qu'elle avait accrochés à ses cheveux. Mais heureusement, la créatrice posa finalement ses sublime petons sur le sable gris de la plage de cendre! Ah! Enfin!

    Ni une, ni deux, Queeny, sous les yeux ébahis des passants, transforma sa robe de voyage (qu'on aurait pu résumer à ses mots: absolument pas adaptée à l'usage qu'en faisait sa propriétaire) en un maillot bain (ou ce qui cherchait à s'en rapprocher), d'un bleu électrique, garni d'as de piques s'éparpillants dans tous les sens, de toutes les couleurs et malheureusement de toutes les tailles, qui non contents d'être d'immondes motifs, s'étaient extirpés du tissu pour enfler dans les airs, dans un équilibre précaire tout autour du petit corps de Queeny. D'ailleurs, cette dernière se trouvait très sexy dedans...

    Malgré la cendre qui tombait drue d'un ciel on ne peut plus gris, Queeny ne semblait s'apercevoir de rien et avait déjà sorti d'énormes lunettes de soleil roses qu'elle posa sur son nez en trompette. Ah! Elle se sentait vraiment en vacances maintenant! De sa valise, elle extirpa de plus un parasol coloré, et une serviette bien trop grande pour elle avant de la déposer sur le sol. Sans se douter une seconde bien sur, que, lorsqu'elle reviendrait, ce pauvre morceau de tissu sserait englouti par la suie. Mais peu importe! Queeny était heureuse! Enfin! En vacances!

    D'un pas aletié, elle s'avança à tire d'aile vers la rive. Pour un peu, elle aurait sautillé comme un gnome opicié! Et, alors que ses gras orteils frôlaient une écume bonbonesque, la petite femme remarqua sur le sol, un cadavre exquis, qui semblait déterminé à se faire engloutir par la cendre. Intéressée, et ravie de faire la connaissance d'autres touristes, elle se rua vers elle, dans un nuage grisâtre et brumeux.

    "Bonjour! Bonjour! Comment allez vous? Dormez vous ?"

    Non, bien sur il/elle ne dormait pas! Queeny aurait pu réveiller un mort avec ses bavardages insupportables.
...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas

Nostalgie du Futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli» liste partielle du futur gouvernement» Profil d'un futur Premier ministre» Le futur prochain codex orks» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Plages De Cendre-
Sauter vers: