AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les Enfants Perdus à la rescousse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Les Enfants Perdus à la rescousse ! Lun 28 Fév - 0:00

J’essuyai du revers de ma main une goutte d’eau qui venait de s’écraser juste au-dessus de ma paupière, menaçant de glisser dans mon œil. La pluie n’avait pas commencé depuis bien longtemps, il y avait tout au plus cinq minutes, et elle n’était pas très forte. Les gouttelettes coloraient lentement le sable d’une couleur brunâtre et fonçaient les rochers. Pourtant la nuit restait claire. On voyait même quelques parcelles du ciel constellé d’étoiles à travers les nuages. C’était une pluie agréable, douce et presque tiède tant la journée avait été chaude : le genre de pluie qui donnait envie de se rouler en boule sous une couette pour ne laisser déborder aucun bout du corps.

Sauf que là, j’avais autre chose à faire que de rester dans mon lit.

Accroupis derrière une des grosses rocailles de la Crique aux Pirates, les mollets et les genoux recouverts de sables, je guettais ce qu’il y avait devant moi de l’autre côté de ma cachette. Un feu de camp avait été allumé, résistant largement à la petite ondée du soir, et éclairait le sable autour de lui d’une couleur orangée aux ombres mouvantes. Tout autour, une dizaine de Pirates chantaient et riaient de leur grosse voix rocailleuse d’adultes, trinquant entre elles les bouteilles qu’ils tenaient dans leurs mains. Ils avaient toujours leurs armes accrochées à leur ceinture malgré leur fête, les bougres… ! À l’écart de la douce chaleur du feu, un pirate était assis sur une vieille caisse en bois posée dans le sable. Il avait l’air dépité d’être ainsi écarté de la soirée de soûlerie de ses camarades, mais il avait une tâche importante à remplir : garder les deux enfants ligotés l’un à l’autre et bâillonnés qui se trouvaient sur derrière lui. Je grinçai des dents.

La nouvelle était arrivée à mes oreilles quelques heures plus tôt, en fin d’après-midi. Deux Enfants Perdus qui patrouillaient du côté de la Pente Glissante – nommée comme ça à cause du fait qu’une fois mouillée par la pluie elle devenait si glissante qu’on y organisait parfois des concours de glisse démentiels – étaient tombés dans les filets des pirates. Sans perdre une seule seconde, moi-même et les Enfants Perdus qui étaient présents lorsque la nouvelle fut annoncée nous rendîmes là où les pirates emmenaient toujours leurs prisonniers avant de les faire monter à bord du Black Froth : sur les plages de la Crique aux Pirates.

Il n’y avait pas de temps à perdre. Il fallait absolument délivrer les deux captifs avant que les pirates ne les emmènent à bord de leur navire et entre les griffes de Crochet. Si jamais nous échouions ce soir, les chances de revoir nos amis deviendraient infimes….

Jetant un dernier regard aux pirates de l’autre côté du rocher et un coup d’œil au Black Froth qui se dessinait sur les eaux, je me tournai vers les Enfants Perdus qui se tenaient accroupis derrière moi.


« Ils sont une dizaine, armés pour la plupart. »

Je grattai distraitement mon genou qui démangeait à cause du sable.

« Neil et Kirsch sont de l’autre côté du camp, un adulte les surveille de près… Il faudra faire le contour, et discrètement !
-Si tu voulais de la discrétion Peter, fallait pas emmener Potelin avec nous… C’est pas pour rien qu’on l’appelle comme ça ! »

Le concerné s’insurgea et donna une tape derrière la tête du garçon qui avait dit ça. Un sourire mesquin fleurit sur mes lèvres.

« Je vais me glisser avec Isaure derrière les prisonniers pour essayer de les libérer. Vous, vous vous déployez tout autour de leur camp en restant cachés derrière les fourrés et les rochers. Si jamais je me fais coincer, vous attaquez et pas de quartier ! »

J’avais choisi Isaure un peu par hasard. Elle se trouvait juste devant moi et n’ayant préparé aucun plan à l’avance, sa longue chevelure auburn m’avait sauté aux yeux. Dans l’obscurité, je les vis hocher vigoureusement la tête. Je me redressai légèrement et soufflai :

« Alors on y va aussi discrètement que le vent ! »

Enfonçant mes pieds dans le sable pour prendre de l’élan, je m’élançai derrière les rochers pour contourner le camp des pirates et passer de l’autre côté.
avatar
Peter Pan
super-vilain
super-vilain
CITATION : Grandir est contraire au règlement !!

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : Attrape moi si tu peux~
NOTEBOOK : Adultes: défense d'entrer !
Revenir en haut Aller en bas

Les Enfants Perdus à la rescousse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» A la mémoire des enfants perdus [PV Bruce Wayne]» Prière pour le dieu des enfants perdus... [ PV : Amerlyllian Die. Rosenberg]» Les enfants perdus |Xaphan|» « Une nouvelle maman pour les enfants perdus. »» Le Bal des Enfants Perdus [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Crique Aux Pirates-
Sauter vers: