AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Redford, le paralysé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Redford, le paralysé. Lun 28 Fév - 3:07

« Un jour, je serai éleveur de calmars. Mais pas aujourd'hui, parce qu'aujourd'hui, je dois aller dépoussiérer mon père qui gît dans le sous-sol. »

Ploup-poulp Dossier
Redford Flannagan, the Paralyzed.

Âge ;
Une vingtaine d'années peut-être? Mouais. Près de la trentaine; c'est plus approprié.
Date de naissance ;
014 novembre.
Ville natale ;
Neverland.
Emploi ;
Éleveur de calmars de combat et/ou de compagnie à temps plein, mercenaire dans ses temps libres.
Préférences amoureuses ;
Peu importe. \o/
Talent surnaturel ;
Ce serait ironique qu'un paralysé puisse paralyser les autres, n'est-ce pas? Justement, Redford adore l'ironie... En se concentrant bien sur sa cible, il lui est possible de paralyser partiellement ou intégralement le corps d'une personne. Mais attention, Redford est beaucoup trop faible et flemmard pour pouvoir l'utiliser plus d'une minable minute.

A calamar tapageur, Passions inavouables.

Rancunier. Nom d'un calamar à pois, Redford est l'incarnation de la rancune. Depuis cet accident qui lui a coûté l'usage de son côté droit, il a en effet une légère difficulté à pardonner aux autres. Le bousculer involontairement dans une ruelle sombre pourrait être une grave erreur de votre part. Non, Redford n'est pas assez cinglé ni même assez fort physiquement pour tuer quelqu'un de sang-froid, mais tout de même! Si votre chien est retrouvé pendu dans le garde-robe, ne vous interrogez même pas sur l'identité du criminel. Par le fait même, cette rancune inégalable nous amène aux regrets qui l'habitent continuellement. Il est toujours en période de questionnement sur son passé... S'il le pouvait, il retournerait dans le passé et recommencerait tout. Et recommencerait encore. Encore et encore. Encore et encore et encore. Enfin, vous comprenez le principe. Redford est à la recherche d'un machine à remonter dans le temps.

Il a raison. Son cœur a ses raisons que sa raison n'ignore pas. Perpétuellement, il est à la recherche de la victoire et de la réussite : en bref, il veut avoir le dernier mot sur tout. Même le dernier mot après le dernier mot. Lorsque Redford sent qu'il aura tort, il entrera dans une forme de transe et se mettra à déballer des histoires fausses et des raisons ridicules comme le ferait un mythomane. Mais attention, lorsqu'il perd un combat, ou une cause, ou quelque chose, la mythomanie se transforme en une démence sans pareil. Si votre chat est retrouvé un soir écrasé par une citrouille, vous savez qui est le coupable.

Il est passionné, et ô combien intéressé. Quand il met la main à la pâte pour un projet, il mettra l'autre main pour avoir plus le chance d'arriver à mettre ce projet à terme. Cette passion et ce désir de réussite se traduisent parfaitement dans son rôle d'éleveur de calmars : la petite compagnie indépendante de Redford est l'une des plus florissantes en matière de vente de calmars, et Dieu-poulpe sait à quel point la compétition est féroce à Neverland. Dans sa profession de mercenaire, cette passion transparaît toujours : lorsqu'il reçoit une tâche à effectuer, il persévéra jusqu'à ce que cette dernière soit positivement accomplie. Parfois, cette trop grande volonté le met dans de beaux draps, et même dans de moins beaux parfois. Si votre perroquet est retrouvé entre deux pains et un peu de moutarde, c'est que Redford devait le faire.

Et si par un grand malheur votre poisson rouge préféré est retrouvé ligoté sur une chaise électrique devant une meute de chats noirs affamés et sauvages qui n'attendent que l'ouverture de la cage pour le déguster vivant... Non, ce n'est pas Redford qui a fait ça. Redford a peur des poissons rouges.

Miroir, mon beau miroir

Tu veux sa photo? Non, sérieusement, tu veux vraiment sa photo? Il la donne gratuitement. Redford est un homme, un mâle alpha comme il aime s'autoproclamer. Il a des cheveux bruns nuançant sur le roux, des cheveux qui retombent dans son visage et qui semblent jamais n'avoir croisé un peigne ou une brosse. Son visage plus ou moins viril est parsemé de deux trous, des yeux d'un marron pour le moins banal, et d'une bouche qui l'est encore plus. Son œil droit, qui était malheureusement le plus magnifique du duo, est recouvert d'un cache-œil ébène. Il a décidé de porter ce masque partiel uniquement parce que son œil droit est aveugle, et qu'il est inutile. Bref, pour compléter la description son doux visage, sa face est plutôt ovale, ce qui est pour le moins anodin. Plus jeune, il avait rêvé de porter la barbe, mais les circonstances de la nature ont fait en sorte qu'il soit aussi imberbe qu'un mouton magique ♥ atteint de calvitie.

Mais ce que l'on remarque le plus chez Redford, c'est sa paralysie partielle. En effet, tout son côté droit, à l'exception de sa jambe qui a conservé un peu de sa vigueur musculaire et nerveuse, est malheureusement immobile jusqu'à la fin des temps. Sa démarche est donc déséquilibrée, et n'ayant pas en sa possession de chaise roulante (chaise qui ne ferait que détruire le peu de dignité qu'il lui reste), il chemine en claudiquant bêtement. Par la même occasion, cette paralysie fait en sorte que son bras droit est mou comme un potiron cuit, et que sa bouche n'est ouverte que du côté gauche. D'ailleurs, en parlant de bouche, le ton de la voix de Redford est plutôt confiant, mais est légèrement brisé par les regrets du passé.

N'ayant un corps de dieu-poulpe que dans ses rêves les plus fous, Redford ne parle que très peu de sa musculature. Même s'il n'est pas corpulent, il n'est pas spécialement athlétique, ce qui fait de lui le bouc-émissaire lorsque les pirates accostent sur les rives de Neverland. Recouvrent ce corps bien normal (à l'exception de sa paralysie partielle) des vêtements décontractés achetés pour une ou deux bouchées de pain dans une friperie avoisinante. Il ne porte que peu d'attention à son style vestimentaire, et revêtit souvent une simple veste de cuir qui, apparemment, permettrait d'amplifier sa virilité inexistante. Pour conclure, Redford traîne toujours sur lui un médaillon où pend un calmar en saphir, représentant sa compagnie qui prospère tranquillement. Il garde aussi un vieux fleuret qui ne peut fendre que l'air.

Il était une fois. Et rien qu'une seule !

Son père? Un vieil ermite qui passait ses journée dans le sous-sol, à lire incessamment les derniers exemplaires de PoulpNEWS. Bref, le total antithèse de Redford. Sa mère? Une sirène qui ne faisait qu'errer entre les océans et les étendues d'eau, à la recherche d'un marin à épouser. Parce que oui, le père et la mère de Redford étaient séparés depuis des lustres et des lustres! La dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés dans la même pièce, le lapin du voisin avait été innocemment trucidé par une assiette de porcelaine qui volait par là. Tout ça pour dire que dans son enfance, Redford n'eut pas les meilleurs parents du monde, et loin de là. De côté sa mère était toujours absente, de l'autre son père était absent mentalement. Il a donc passé son enfance à déambuler à l'intérieur de Neverland, tentant de subsister dans la masse en volant parfois deux ou trois trucs chez le marchand.

Il fut finalement recueilli par des pirates qui passaient par là. À l'âge de douze ans, par la barbe d'un poulpe sage! Il passa trois ans pénibles et atroces de sa vie à nettoyer la cale, le pont et les déchets que peuvent causer une dizaine de matelots perdus dans des litres de rhum. Il fut littéralement exploité, et en échange, il ne recevait que le strict minimum : un toit pour dormir (et par toit, j'entends une vieille toile qui traînait au fond de la cale) et quelques morceaux de pain journellement. Même si ces trois années furent un véritable calvaire, cette aventure lui permit au moins de forger son caractère : avec une bande de marins attardés qui tentent de prouver leur virilité, il a appris à avoir un opinion et à la partager. D'ailleurs, cette liberté d'expression lui coûta quelques dents... et sa paralysie partielle. Se battre avec des tonnes de muscles, ce n'était pas sa meilleure idée... Mais par-dessus tout, ces péripéties lui permirent de découvrir une passion qui, plus tard, se transformera en gagne-pain. Au sein de ce navire insalubre, il fit la rencontre des ces fascinantes créatures que sont les calmars. Oh oui, pas n'importe quoi : les incroyables calamars!

Lorsqu'il remit pied sur terre, il décida d'exploiter cette passion pour ces animaux aquatiques, et avec les fonds de papa (c'est-à-dire une vingtaine de yubas à peine), il se procura son premier calmar à vie : Squid. Il passa une semaine à l'observer manger, nager et se battre contre de plus petites créatures marines. Redford avait à présent un nouvel objectif en tête : fonder sa propre entreprise d'élevage de calmars, et ainsi prospérer éternellement. Mais avec les fonds de papa, il lui était impossible de débuter...

Alors qu'il déambulait dans les ruelles sombres d'un village aussi lugubre, il fut interloqué par une conversation pour le moins étonnante. Les deux hommes présents discutaient à voix-basse, comme s'ils voulaient ne pas être entendus par qui que ce soit. Mais Redford, lui, tentait d'écouter au loin. Il entendit les mots mercenaire, chat affamé et pleins d'autres jurons insérés par-ci par-là. Néanmoins, ce qui attira son attention sur le coup, c'est lorsque l'un des deux individus prononça la phrase : « Et je paierai cher pour avoir un mercenaire à mon service. » C'est ainsi que Redford fendit l'ombre de la nuit et s'interposa entre les deux silhouettes. Attiré par l'éventuelle fortune, il proposa solennellement sa candidature aux hommes sans savoir dans quoi il s'embarquait. En deux temps trois mouvements, Redford passa de jeune garçon insoucieux à mercenaire au service d'une organisation quelconque...

Il passa au moins six ans de sa vie à effectuer les tâches qu'effectue habituellement un mercenaire. Après cette période de temps, Redford avait amassé assez de yubas pour enfin entamer son entreprise d'élevage de calmars. Heureux comme un poisson-chat dans une marre de poissons-poissons, il se rendit tout bonnement dans un village voisin et acheta d'un coup de tête une dizaine de calamars.Alors que le crépuscule de ses vingt ans venait d'être illuminé par l'aube de ses vingt et un ans, il ouvrit officiellement l'entreprise qu'il avait espérée depuis tant d'années : bienvenue à la Mare aux Calamars. ♥

Et toute cette histoire nous mène au présent. Redford est toujours à la tête de sa compagnie, et aux bras et aux jambes, étant donné qu'il est l'unique employé de la Mare aux Calamars. Sa profession d'éleveur lui permet de survivre et d'améliorer son entreprise, alors que son job de mercenaire traîne au fond de son tiroir. Qui sait ce que l'avenir réserve à Redford? Personne, pas même la diseuse de bon-aventure, et encore moins la voyante de Neverland. Mais au fond, qui est vraiment intéressé par l'existence bien anodine de Redford? Bien peu de personnes. Seras-tu l'un d'eux? Oui, toi, là-bas, derrière l'asperge!

Hors Rp'
Si votre/vos futurs avatar(s) se réfère(ent) à un personnage de manga/animé/etc spécifique, précisez le nous ici ;
Sur DeviantArt, par le très honorable kou-chann. Cliiik.
Propositions/Idées pour améliorer le forum ;
Comment peut-on améliorer la perfection?
Comment nous avez-vous découverts ;
Je connais Walrus virtuellement. 8D
Depuis combien de temps faites-vous du Rp' ;
Je ne sais plus.
Évaluation de votre activité sur le forum ;
Mon activité ne dépend de celle des autres.
Code ;
Salive de farfadet? Écume de lutin? Mucus d'elfe? ... validé par wally



Dernière édition par Redford Flannagan le Mar 1 Mar - 16:38, édité 8 fois
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Redford, le paralysé. Lun 28 Fév - 15:51

    Bonjour \Ô/

    Alors, des fautes par ci par là, une relecture rapide devrait suffire. Comme par exemple "aux regrets qui l'habite" ; "et se mettras" ; "au jambe" ;etc. Quelques confusions aussi : "Même si ces trois années furent un véritable martyr" ~> calvère ? Martyr s'applique plus à une personne :)

    En ce qui concerne la paralysie, pour le visage, c'est plausible, si ça s'applique à tout son côté (droit ou gauche, je ne sais plus ♥), il est impossible qu'il arrive à marcher, même en claudiquant. (Si si, j'ai essayé pour voir, et je jure qu'on ne peut pas marcher avec un côté complètement immobile 8D) donc il faudrait juste modérer un peu le côté "totalement" immobile. Qu'il soit atteint, mais pas non plus statufié, qu'il puisse ainsi claudiquer bêtement où bon lui semble et garder son bras-potiron !

    Premier paragraphe de l'histoire, tu commences avec du présent, et puis d'un coup du plus-que-parfait, c'est un peu perturbant °A°

    Citation :
    Je connais Walrus personnellement. 8D

    Personnellement ? Peut être pas quand même ! °A°

    Ceci dit, j'aime beaucoup le personnage de Reddy, sa passion du Calmar, c'est juste beau, la petite touche d'humour rend la lecture agréable, je valide dés que tu m'auras corrigé les fautes de ci de là ! Bonne relecture. :)


// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
Walrus
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Redford, le paralysé. Lun 28 Fév - 16:07

J'ai fait une relecture rapide, et j'ai distingué quelques autres erreurs, et je les ai évidemment corrigées.

J'ai également apporté une précision en ce qui a trait à sa paralysie : j'ai mentionné qu'elle s'attaquait à tout son côté droit, à l'exception de sa jambe droit qui est parvenue à conserver un peu de vigueur musculaire. Donc, il peut normalement marcher en claudiquant joyeusement, comme un pirate avec une jambe de bois.

Sincèrement,
Reddy.
Anonymous
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Redford, le paralysé. Mer 2 Mar - 7:53

Je valide avec joie 8D Je te mets chez les verts puisque tu marcenariatises encore d'après ton ploupoulp-dossier ! N'oublie pas ton notebook dans la foulée. Pour choper un partenaire de rp' il y a le topic officiel des demandes, tu peux aussi pimenter tes aventures avec les quelques défis récompensés. Et le topic des demandes de rang aussi, quelque part dans les Réclamations je crois ô/ Un p'tit mot quand même pour dire que j'aime ta signature ♥ 8)

Amuse toi bien ici \ô/


// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
Walrus
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Redford, le paralysé.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Redford, le paralysé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» L'oiseau paralysé arrivera toujours à voler... /PV Slade/
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches-
Sauter vers: