AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

· La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~ Dim 11 Sep - 20:12

Joker & mat.


The Harlequin
Alizée Heavenly McQueen
Âge ;
Une vingtaine d'années.
Date de naissance ;
29 novembre
Nationalité & Ville natale ;
Malkisienne, Wonderland.
Lieu de résidence ;
Wonderland
Métier ;
Criminelle et accessoirement malade mentale lucide.
Préférences amoureuses ;
Elle aime ces beaux messieurs, mais son coeur va vers un certain monsieur...
Super-pouvoir ;
Le Joker à le pouvoir, du moins si on peut appeler ça un pouvoir, de contracter une crise de fou rire qui peut paralyser, et même parfois plonger dans les pommes.


A calamar tapageur, Passions inavouables.
Une grande porte de bois massif s’ouvra, et dévoila une pièce remplie de petites babioles médicales, dont un poster affichant comment procéder à une lobotomie. Au centre de la pièce et devant un immense bureau du style victorien terrestre se dressait un divan brun accompagné d’une chaise luxueuse à ses côtés. Le tapis était retourné à un de ses coins, ce qui laissait voir un papier de gâteaux froissé à la va vite. L psychiatre qui se fait psychanalyser par un autre psychiatre. Original…
« Mademoiselle Alizée MacQueen ? »
« Elle-même. »
« Bien, comme vous devez le savoir, c’est la première fois que les autorités arrivent à vous capturer. Il est donc temps de dresser votre profil psychologique, chose qui est ma tâche. Commençons. Pourquoi tuez-vous ? »
« Vous savez ‘’docteur’’, j’ai en fait passé une petite période à l’asile. Et j’en suis ressortie plus forte, contrairement aux idées reçues. L’asile… Change une vie. Il n’a fait qu’embellir la mienne. Je suis une femme manipulatrice, comme beaucoup le sont, et je suis maître dans l’art de la psychologie, et je le suis même dans cette pièce, face à vous, docteur. »
« Hm, si vous le dites… »

Ses gémissements et autres petites manies trahissait sa nervosité. C’était peut-être moi qui le mettait dans cet état après tout, j’étais un(e) des criminell(e)s les plus recherché(e)s… Oui, après le célèbre Big Bad Wolf, évidemment.
« Mais, vous n’avez pas répondu à ma question. Pourquoi est-ce que vous tuez ? »
« Le meurtre est un choix », dis-je en riant d’un air narquois.
« D’accord… Passons maintenant à un point qui me… turlupine. Pourquoi riez-vous tout le temps, même quand le déclencheur est... douteux ?»
« Oh. C’est une simple préférence du chaos face à l’humour des personnes banales. Le risque, la chance, ce la ne me fait pas peur. Ma vie ne tiens que sur un fil, et libre à celui qui voudra le couper de le faire, seulement j’ai toujours un plan B. Voilà le secret de mes plans infaillibles, ils sont tous conçus pour que quoi qu’il se passe d’imprévu, il continue de se dérouler sans accros. »
« Par gentillesse, je vais vous dire un secret. Je suis communément ce que les gens appellent une folle. J’ai une maladie mentale, oui. Mais j’en suis totalement consciente, et cela n’empiète pas le moins du monde sur mon génie ou sur ma lucidité. Ma force réside dans mon inhumanité. »

« Si je peux me permettre, très bonne réponse, digne d’un polard. »

Il n’avait pas l’air de savoir que nous vivions dans le monde réel, un monde qui ressent la folie mais la refoule.
« Qui êtes-vous ? »
« Comme une femme forte. Une femme qui ne se laisse pas marcher dessus, qui n’a ni foi ni loi, ni même morale. Je suis comme un de ces chiens qui courent après un chat. Une fois le chat attrapé, je ne sais plus quoi en faire. Je ne fais les choses que par simple goûts du chaos. »

Il resta sur son fauteuil, perplexe.


Miroir, mon beau miroir...

Depuis le début de la consultation, je sentais mon interlocuteur gêné, nerveux. Je m’amusais à le faire tourner en rond, comme un chien qui verrait son maître lui tendre un morceau de chocolat, mais qui termina finalement dans la bouche de son supérieur. Une fois, j’ai même réussi à m’évader en faisant sortir un de mes gardes de ses gonds.
Occasion exceptionnelle, parce qu'à part mes séjours à l'asile, je n'ai jamais été arrêté. Pour ce grand jour, j'avais troqué ma banale tenue orange de prisonnière pour une robe violette, avec une ceinture en cuir noir orné de petits diamants et de deux petites chaînettes en argent. Avec le tout, des collants noirs baroques, des escarpins noirs. L'aspect BCBG n'étais pourtant pas mon habitude, mais comme tout le monde, je savais soigner mon look pour les grandes occasions, si on peut considérer un rendez-vous chez le psychiatre comme tel.
Lors de mes interventions criminelles, j'étais habillée d'une simple combinaison noire et rouge, avec une sorte de cagoule/bonnet de bouffon sur la tête. Dans mes moments de solitudes, je m'amusais d'ailleurs à jouer avec les grelots, comme un petit chat. J'ai pensé tout haut ? Hm... passons. Mais le plus souvent et dans toutes les situations, je portais une salopette rouge, et mon célèbre maquillage. Mes chaussures ? De belles Chuck Taylor All Star. Et oui, être une criminelle n'empêche pas la coquetterie !
Les gens m'ont toujours dit que j'avais un visage d'une magnificence incroyable. Je ne sais pas, enfin je trouvais que j'étais juste une blonde aux yeux bleus, mais sans plus. Un jour, une personne qui m'est très proche m'a dit « Regarde ces yeux... On se croirait plongé dans l'Océan Atlantique. Non mais c'est vrai, ils sont d'un bleu si profond... Tes cheveux d'ors, n'en parlons pas. On dirait qu'ils ont des paillettes sur eux tellement ils brillent ! Enfin, ils n'égalent pas ton visage, si doux, si coloré, si... »


Il était une fois. Et rien qu'une seule !

CHAPTER ONE
« - Alizée ? - Présente madame. Aussitôt après avoir répondu à l'institutrice, cette jeune fille plongea sa tête dans ses bras, murmura une chanson tout en s'agitant ses fesses sur sa chaise. Sa supérieure, voyant l'enfant se trémousser étrangement sur son appui, la rappela à l'ordre, mais au lieu de s'exécuter, elle fut prise d'un fou rire incontrôlé, mais qui la réjouit. ~ La fillette sortait d'un bureau, poussée par une porte claquante avec un bruit sévère. Elle ouvrit un petit cahier bleu qu'elle tenait à sa main et essaya de lire ce qu'elle pouvait, c'est-à-dire à peu près tout. « Alizée fait preuve d'insolence envers son institutrice, ce qui lui a valu de récolter une punition du plus haut ordre : une punition, dont l'objectif est de copier 100 fois « Je suis stupide ». Merci de votre compréhension. M. Le Directeur ». Vous me direz que cette phrase est dégradante mais, pour le bien de leur seul et unique enfant, ses parents décidèrent de faire appliquer la sanction déterminée par le directeur. Voilà l'exemple d'une journée type pour Mademoiselle Alizée Heavenly McQueen. Un nom chic et qui laisse penser qu'elle est issue d'une famille bourgeoise, ce qui n'est pas le cas. Ses parents voulaient le mieux pour leur fille, ceux-ci n'ayant pas très bien réussi. Il est vrai que travailler chez Poulpouyge Telecom ce n'est pas le rêve de toute une vie. Mais ils l'aimaient, plus que tout... »

CHAPTER TWO
« - Salut... - Désolé, je sors pas avec une dingue boulimique ! Encore une tentation détruite par les apparences. Elle n'était pas dingue, juste excentrique, et elle n'était pas plus boulimique, elle avait juste abusé de la tarte aux Frunes, pendant les vacances. Elle en était d'ailleurs choquée, elle qui était avant si fine et qui se faisait reprocher d'être trop maigre et de ne pas manger suffisamment ! Elle était maintenant considérée comme étant une « grosse », ce qu'elle trouvait totalement injuste. Mais elle essayait de se consoler en se disant après avoir vérifié maintes fois que son HLB était standard, il était même écrit « Votre poids est totalement normal compte-tenu de votre taille ». Elle n'étais pas spécialement spéciale, elle voulait seulement ne pas faire partie du commun des mortelles. D'accord, il se peut que de se mettre des barrettes de poivrons empaillés pour attacher ses cheveux n'était peut-être pas une bonne idée... Mais ainsi va la vie, certain sont monotones et se suffisent à leur petit train train quotidien, d'autres ont envie de voir de nouvelles façons de voir le monde... »

CHAPTER THREE
« *POIN POIIIIIIN* Lorsque le klaxon de la voiture se mit à retentir, le Jokerse hâta de sortir de la banque, tout en faisant des acrobaties et autres cabrioles. Elle sauta dans la voiture, le toit s'étant rétracté, et le chauffeur mis le pied au plancher. Mais une prune était collée sur le pare-brise. Le fruit se mit à rouler en rond sur le pare-brise, comme si la fin du monde était arrivée. Soudain, et toujours en roulant, elle s'exclama « Vous étiez garés en double file vous êtes donc interpellée par la PPP, la Police des Prunes Pilotes !! ». Le Joker sortit un gadget de ses poches, une espèce de revolver des années 50, et dirigea le viseur vers le fruit violet, et lorsqu'il eut enfin décidé de s'arrêter, ce qui au bout de cinq minutes était devenue inespéré, elle appuya sur la détente et un bouchon de liège relié à une ficelle se propulsa du canon et envoya valser la prune, qui commençais à devenir encombrante. Le Joker s'empara d'un sac volumineux, en sortit une liasse de billet et la jeta dans les airs, pour montrer qu'elle était la plus grande braqueuse du siècle. Et ils continuèrent leur chemin, elle et son chauffeur, sur une route de campagne déserte, dans une voiture en forme de boîte de musique, comme celle avec lesquelles les enfants s'endorment, mais font finalement des cauchemars avec le clown extrêmement flippant qui s'éjecte du boîtier...

Voilà ce qu'étais devenue la si frêle Alizée Heavenly McQueen ; une criminelle. »

CHAPTER THREE ~ bis

«Le Joker sortait d'un hôpital fraîchement détruit de ses propres explosifs. Mais elle n'en avait pas fini. La panique avait déboussolé Malkins, et ils s'empressèrent de monter dans les Perrys à destination d'une contrée éloignée. Mais le Joker avait prévu le coup, et avait disposé dans chaque bateau un détonateur. Le but du jeu : le premier qui fera saute le bateau de l'autre aura gagné, mais, bonus spécial, si à minuit aucun des bateaux ne coulent, elle fait sauter les deux, et... Feux d'artifices ! Mais malheureusement, le monde possède la Police des Contes et elle n'allait pas se laisser faire. Le combat final se déroula sur l'Empire Poêle Builing, et le Joker fut suspendu à un poteau... Mais que ferait le Joker sans une lame cachée dans sa bouche ? Rien, évidemment, et c'est comme ça qu'elle put s'enfuir.


Voilà ce qu'étais devenue la si frêle Alizée Heavenly McQueen ; une criminelle. »


hors rp
top-secret
Pour le Bottin des avatars ;
Normalement non, mais il se peut que j'utilise des images d'Harley Quinn, made in Batman :)
Quelques idées pour améliorer le forum ?
Moi je propose d'intégrer les images réelles aux avatars, parce que les seules images d'arlequin que je trouve et qui sont à peu près jolie sont réelles , bien que j'en trouve aussi mais moins en dessin (a)
Comment nous avez-vous découverts ?
Partnenariat 8D
Vous faites du rp depuis ;
Deux ans, mais je m'y suis vraiment mis il y a un an.
Vos disponibilités ;
Tout les jours 8D
Code ;
Validé par Pompom ~ ♥ *(vec le p'tit coeur pour faire jolie *3*)



Dernière édition par The Joker le Mar 20 Sep - 16:03, édité 14 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~ Sam 17 Sep - 12:29

Fiche finie =)


EDIT de Pompom ; je rajoute donc le petit icôn' ♥
(oui, c'est pas encore très clair, l'ajout de la règle a été fait il y a peu dans le règlement, donc on pardonne !)
Quelqu'un s'occupera de ta fiche dès que possible ~
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~ Sam 17 Sep - 17:58

Oh désolé j'ai oublier cette règle de la feuille de plante canabeuhphorisente x') ~ Merci de votre indulgence Ô grand prêtresse des pommes explosives *0*
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~ Dim 18 Sep - 9:07

BONJOUR. ♥ (Avec un gobelet de bière, c'est bô. 8D mais il faut corriger la vilaine faute qui gâche tout ; j'ai tué !! èé)

Super super-pouvoir au passage. :'D Sinon donc. Quelques petites choses à voir avant validation...

Des fautes de ci de là, si la relecture n'est pas ton fort, je te conseille à toi aussi http://bonpatron.com/ qui corrige presque tout en deux clics et t'explique même pourquoi. Je t'en cite quelques unes tout de même histoire de t'aider un peu ;

Spoiler:
 

Pour la morpho', rajouter une ou deux lignes sur ses lubies vestimentaires, ce peut être intéressant. (Costume d'arlequine oblige ♥)

L'histoire ensuite ~ Poulpouyge Telecom ♥♥ 8'D *reprend son sérieux* gros relachement sur la relecture à la fin, il faut corriger tout ça. On avait pas encore de vilaine braqueuse, ça change. Il faudrait encore éclaircir deux petits points ! A savoir, elle est censée être militaire d’après le début de fiche, ce qui ne colle pas du tout avec le personnage, je pense qu'on peut enlever cette mention. En revanche, PDG de Poulpella : il faudrait développer un peu, expliquer dans ton récit ce que c'est que cette entreprise bizarre, comment et pourquoi mademoiselle s'y est retrouvée mêlée. Et ça implique donc la Police ne sait pas que Arlequine = Alizée Heavenly McQueen (tu aurais sinon perdu ton poste de PDG je pense) - d'où la nécessité d'évoquer le costume du coup !

Un personnage original sinon, j'aime beaucoup !!

Bon courage pour la correction, interdiction de se démotiver ♥


// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
avatar
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~ Dim 18 Sep - 11:03

Ok =)
En faite pour l'opération commando c'était juste pour dire que ses plans étaient organisés au millimètre près, comme ceux des militaires ^.^ !
Pour le Poulpella (=Nutellaaaa 8D) je développerais ^^

EDIT = Corrections finies ;D ! Par contre, je n'ai pas pensé à le dire plus tôt, mais je viens de voir Batman : the dark night (Oui oui, trois ans après sa sortie =_=') et j'aimerais reprendre l'exemple du Joker comme étant un criminel sans principe ni moral, et quelqu'un avec une maladie mentale mais dont il est conscient, et ce qui ne le rend de la sorte pas si fou que ça... Mais au stade où j'en suis je sais pas si c'est possible x'D ...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~ Mar 20 Sep - 7:16

*Changement de sujet oblige, je poste un nouveau message.*

Petite fiche finie en fonction du Joker 8D
Pour l'histoire j'ai mis deux chapitres 3, je ne savais pas lequel proposé alors... ^.^
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: · La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

· La folie est présente partout mais souvent les gens la répriment. ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» (lexi) je courrais toujours pour aller partout, mais je ne pensais pas pour autant que ça allait me mener quelque part.» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »» Hillary Rodham Clinton présente ses voeux à Haiti» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches-
Sauter vers: