AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

BBW test Rp'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: BBW test Rp' Mar 11 Aoû - 9:48

    Citation :
    Concernant le thème de ton test Rp', voici ce que nous te proposons : dans le contexte, en toute fin, BBW s'apprête à aller à la rencontre de Jack, une connaissance, afin de le 'recruter'. Décrire sa petite visite à Jack, la vision qu'il a de lui et d'Alice, en une trentaine de lignes au minimum. De toute façon, il ne s'agit que d'un test privé, tu peux donc choisir de faire intervenir Alice et Jack comme tu le sens.

    Voilà !

    Fight \o/

    « Oui, allons voir Jack ... »


    Deux coups tintèrent gaiment dans l'atmosphère lourdement chargée de cette odeur poisseuse, suave et métallique, de la chair en début de putréfaction. Le temps que l'heure cesse d'y résonner, les deux silhouettes avaient disparu de la maison de feu Luciole Lightner, dans un bruissement de tissu et un coup de vent aux relents de sexe et de sang. Le Grand Méchant Loup et sa chère Alice venaient de quitter les lieux de leur dernier crime, sans un remord - juste un léger rire, un gloussement de clochettes, une private joke un peu graveleuse sur ce cadavre de fée éteinte auquel ils ne pensaient déjà plus.

    Il était temps de se lever, après avoir savouré les profondeurs : se dresser au dessus des ténèbres en en tirant les pans pour les étaler tout autour, les étirer et les agiter comme une nappe au dessus du reste du monde. Ses ténèbres, gravées à son nom, qu'il ferait avaler de force à toute la populace, dont il la fourrerait, l'empaillerait - à coups de crocs, de griffes, de bassin. Le monde, il le voulait tout au creux de sa paume ... Il lui fallait le voir agonisant, comme le corps de Miss Lightner : terrifié, outragé, violé, détruit, hurlant puis silencieux, crevant d'espoir avant de le voir disparaître, survivre de force dans un océan marécageux, plein de déchets - sang, vomis, urine et déjection, sperme, comme l'horreur rendue liquide ... Un fantasme si doux, rêve nécrophile en cours de réalisation ... Rien que d'y penser il en avait des fourmillements dans la poitrine et au creux des reins.

    Bien sûr il lui fallait une armée. La guerre était ouverte contre ces chiens qui avaient osé tenter de lui poser des chaînes. Il en avait bien ri, de leurs efforts inutiles, de leur joie si fausse à la nouvelle de son emprisonnement - comme s'il avait été possible de le retenir bien longtemps, lui, la personnification des ténèbres, l'ombre, l'insaisissable ! Au moins il s'était distrait. Maintenant il en voulait plus : les voir ramper pour mieux les écraser, un à un, du bout du pied les écrabouiller dans un infâme gargouillement comme les grosses larves qu'ils étaient. À ses côtés il y avait Alice, sa tendre Alice, fidèle, éternelle. Elle aurait les honneurs, la place qu'elle méritait. Mais il en fallait d'autres ...

    Il fallait une flamme pour cautériser la plaie purulente du monde actuel - afin d'en découper une nouvelle, plus belle, plus profonde, à son image. Une flamme, réelle et imaginaire, pour tout faire flamber dans le joyeux feu d'artifice qui annoncerait son règne. Et il l'avait trouvé, ce feu follet aux dimensions gargantuesques ... à sa mesure.

    « Bonsoir Jack. »


    Un autre monstre qu'ils n'avaient jamais vraiment saisi - mais pas faute de l'avoir poursuivi. Preuve encore qu'ils étaient bien incapables : il lui avait pourtant suffi de suivre l'odeur sucrée de la terreur et du feu, et il l'avait trouvé. Mais c'était une odeur qu'il connaissait si bien, aussi ... Et Alice était douée, dans ses recherches comme pour tout. Ils avaient admiré l'œuvre de ce cher Jack après l'avoir repéré au coin d'une ruelle : les ébats, la violence, la jouissance, et puis le feu. La jouissance à nouveau. Oui, sa petite Alice était douée : avant de rejoindre le charmant psychopathe il avait caressé sa joue et baisé sa mâchoire d'adorable fillette. Merci, poupée.

    « Un bonbon ou une farce ? »


    Lui aussi s'était fait nommer Jack, une fois, autrefois ... À y bien réfléchir, il n'avait pas alors été bien différent de ce que le maître des citrouilles était aujourd'hui. Le beau Jack, plaisantin derrière ses airs de cadavre en bon état, ses délicieux vices qu'il assumait avec humour. Big Bad Wolf posa ses yeux de glace sur lui et sut immédiatement qu'il le voulait à ses côtés. C'était presque comme un désir physique, un caprice : le même sentiment que lors de sa rencontre avec Alice, quand il avait compris tout de suite qu'elle était faite pour lui.

    Il se souvint de cet instant : quand la petite silhouette s'était cognée à lui dans le noir d'une nuit citadine, comme un moustique fonçant droit dans la toile de l'araignée ... Charmant moustique - qui n'avait pas tardé à devenir arachnide à son tour. Oui, il avait été charmé par cette poupée de porcelaine, par cet ange aux ailes fragiles, déjà déplumées : quoi qu'on en dise il avait ses propres considérations esthétiques, et la folie qu'il avait pu humer au delà de cette enveloppe de princesse avait fini de le convaincre. Maintenant il contemplait Jack, dont la peau d'albâtre reflétait la danse du feu de joie qui se consumait à côté, comme s'il avait cherché à en aspirer les flammes par tous ses pores. Ses cheveux de jais qui par contraste faisaient de lui un portrait mordant en noir et blanc, coloré en sépia par la chaleur de la masure qui s'envolait d'avantage en fumée à chaque instant ... Il y avait de la beauté dans cette façon qu'il avait de puer le mal, la cruauté, de respirer de tout son être une faim de chair et d'agonie.

    Big Bad Wolf contempla le pyromane qui lui faisait face et ses lèvres se tordirent de ce rictus charmeur qui lui était propre : il dévoila lentement ses dents d'ivoire dans un sourire carnassier, gorgé de satisfaction et d'excitation mêlées. Il le voulait, celui-là, depuis le fond de ses entrailles.

    La chaleur du feu lui léchait la joue, de loin, alors qu'il souriait à son futur Lieutenant. Pas un doute, là dessus - après tout son offre était sans faille, et il ne doutait pas un instant qu'elle serait embrassée. Si néanmoins elle devait être répudiée, ou si par la suite ses termes devaient être bafoués, ce serait avec un plaisir sans nom, avec une joie vive et brûlante qu'il se chargerait personnellement de noyer la flamme qui aujourd'hui déjà titillait tous ses instincts meurtriers et luxurieux. C'était si bon de s'imaginer peler les beaux visages de ceux qu'il appréciait, de rêver le goût de leur chair, et de n'en jamais rien faire cependant - délicieux désirs frustrés qui à jamais nourriraient la rage dont était faite sa force.

    Il mima un petit rire qui frémit gracieusement aux coins de ses lèvres encore tâchées de pourpre et laissa couler sa voix de velours aux éternels accents de tendresse et de cruauté, sensuelle, terrifiante et convaincante :

    « J'ai de grands projets pour toi ... »


// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
avatar
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas

BBW test Rp'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Nouveau test de répartition» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)» Test : qui est ton idole...» Le langage des fleurs... Petit test...» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: rp-
Sauter vers: