En échange de sous-sous ♥
Monter son commerce ô/
Consommer - s'endetter

Le poulpe meurt, l'encre reste.
Forum fermé ๑ nouveau fofo mad in Wawa, Lilice, Hoot et Bhou. RPG mission 404 spécial geek. A très bientôt pour ceux qui sont intéressés 8D

the walking web ; hacker vaillant, rien d'impossible.
intrigue n°1
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla.
ploup'nyouz
01 Novembre 2011 - Happy Halloween !! Une ribambelle de citrouilles fait son apparition dans les smiley et l'event Chasse à la citrouille d'or s'organise. Aux participants ; vous avez jusque samedi matin pour vous concerter et confectionner votre kit de survie par ici. FIGHT ♥

28 Juin 2011 - Nouveau thème, tout frais-tout crème, un gros hiatus d'une semaine et deux jours. Crazy Tale fête ses deux ans et quelques miettes \ô/ On vous attend ici pour laisser un petit message d'amour ou simplement pour commenter les surprises qui débarquent enfin !

26 Juin 2011 - Mise à jour des top-partenaires décédés ou perdus de vue, si l'on vous a mangé votre bouton sans faire exprès, prévenez-nous !

20 Juin 2011 - Le groupe des Epouvanteurs est de nouveau ouvert. N'hésitez pas à rejoindre les vilains rouges ♥
soldes & publicités
C'est les soldes chez Zebediah's Lair !! 30% de remise sur les articles fleuris, 20% sur les bougies. Des affaires en or jusque SEPTEMBRE, profitez-en ! Passez au Mc Drive pour bénéficier des tarifs-soldés. Par ici

Faites abstraction du rangement, des bocaux bizarres et objets gluants, chez Larkins et ce jusqu'au 20 SEPTEMBRE, pour deux produits achetés, le troisième est offert !
Lavage de cerveaux
Demandes rp - Montagne de muscles verdoyants recherche compagnon bavard - ou bavarde ♥ - pour meubler les petits silences de son existence par ici ; Vampire givrée désire croquer la vie à pleines dents en compagnie d'un ou deux volontaires par là ! Sinon, manifestez-vous de ce côté.

Topics libres - Aucun pour le moment.

Recrutements - Envie de se faire exploiter jusqu'à la moelle des os ? Trop de frustration dans votre vie, il faut vous défouler et ce, en tout anonymat ! Ne cherchez plus, le staff a besoin d'un modérateur rp, enrôlez-vous ici...

Ça gazouille, ça grésille, ça gazouille et ça frétille : Gazetteux, plume de poulet et encre de poulpe dans les mains, nous observons et nous sommes toujours là. La Gazette recrute et lobotomise, ici.

Favorisez - les traqueurs et les consultants, de préférence. Du côté des personnages prédéfinis, nous recherchons dans l'urgence un futur Mirror et une Ursula... ♥
Coups de cœur
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla.

Air-Paix
Heberger image

Graph, entraide & autres

Partagez|

~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: ~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D) Dim 11 Oct - 14:20

Chic Chic Men Store






MusicPlaylist
MySpace Music Playlist at MixPod.com




      Dracula observait les moindres recoins de la pièce aux murs de velours noirs et blanc. Trois fenêtres parfaitement alignées dans le fond de la salle laissaient passer des jets de lumières flamboyants au centre de la pièce déjà bien lumineuse. Ces rayons jaunâtres éclairent avec candeur l’étale de la boutique vaste et soignée, aspirant à la sobriété classe. Collés les uns aux autres, dans une minutie complète, se dévoilaient enfin les fameux et si réputés costumes de Chic Chic Men, variant entre des teintes sombres et blanches. Leurs cintres argentés reflétaient leurs couleurs cirées attirant n’importe quelles pupilles attentives. Posées en millefeuille sur des étagères de verre juste au dessus de ces smokings du tonnerre, il y’avait les chemises en coton et lin, arborant les mêmes couleurs que leurs conjoints accrochés aux cintres. La moquette de laine lis de vin semblait vouloir grignoter ces œuvres d’arts modernes en tissu. Tout était brillant, luxueux. Un monde imaginaire touchant les matières premières d’une grande vie de Paname. Une douce musique d’ambiance agrémenter d’une senteur cannelle se baladait de courant d’air en courant d’air.

      Toujours planté au milieu des lieux, droit comme l’As de Pique, Alexeï fumait son troisième cigare de la journée. Habillé à peu de chose près comme un voyou, personne n’aurait crû qu’il eût du goût. Sa chemise déboutonnée, son pantalon troué et ses chaussures usées témoignaient de rudes journées de travail. Seul ses grosses lunettes noirs dénoté un minimum de propreté. Encore…porter des lunettes de soleil en pleine boutique, cela dénote surtout une marque de stupidité…Il faisait littéralement tâche et le propriétaire de la Boutique, un certain Monsieur Costard dont même le nom correspondait à son métier, ne trouvait pas non plus que le Vampire était assortis à son ensemble de vêtements si soignés. Il se demandait même, et Dracula en était persuadé, qu’est ce qu’un fichtre de crasseux comme lui venait foutre ici. Ne pouvant plus tenir debout, l’adite tâche posa sn postérieur musclé dans un fauteuil en cuir semblant être mit près de lui juste pour son bon vouloir. Soupirant et crachant ses nuées de fumée noirâtres, il commanda, l’air amusé et décidé à faire chier son monde.


      - Et, Costi-Costard, est-ce possible d’avoir une petite coupe de Champ ?

      S’offusquant littéralement, le bonhomme fin comme une allumette courba l’échine a contrecœur, pinçant des lèvres et ravalant une insulte, avant d’aller derrière le mini bar décoratif de la boutique. Le client est roi…surtout les clients vampiriques…

      Dracula, toujours confortablement assit dans son trône, commença tout de même à s’impatienter. Søren, mon Dieu qu’il allait l’incendier, le tuer, l’exterminer ! Pourquoi fallait-il qu’il soit en retard…Ou du moins la justice aurait dit…pourquoi fallait-il qu’Alex soit toujours une heure en avance…Dieu se le demande ! Néanmoins, l’impatient suceur dragibusophile était heureux que son compère ait accepté son invitation shopping. Depuis leur dernière rencontre qui date d’à peu de chose près quelques mois ils n’eurent pas l’occasion de se revoir. Alors cette fête au Chat Noir tombait propice ! Rien que d’y penser, Cula dansait déjà (sans s’en rendre compte). Il s’imaginait sur la piste, bougeant des hanches sur un dico seventies, emmenant à bout de bras Soso. Monsieur Costard déboula alors, coupe à la main, la mine toujours offusquée et maintenant béate devant l’ignominie débilité de son client. En effet, ce n’est pas tous les jours que l’on voit Dracula en train de faire le déhanchement du oula-hop tout en chantonnant des airs démodés. Que c’est beau la jeunesse, que c’est beau….et con.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D) Lun 12 Oct - 5:21

    «Neuf heures… et demie.»

Sa montre défraîchie était formelle, il avait encore une petite demie-heure devant lui pour arriver au point de rendez-vous. Il les occuperait certainement avec facilité. Disons qu'il ne connaissait absolument pas les quartiers de la ville que son confrère lui avait proposé de découvrir avec lui. Il n'était malheureusement jamais entré dans le moindre de ces magasins, n'en connaissant même pas la devanture, et ignorant quelle boutique était la bonne. Incapable de se rappeler du nom qu'on lui avait soufflé, il tournait en rond depuis un bon quart d'heure. dire qu'il était parti en avance… Ces minutes lui seraient très certainement assez précieuses. Bon, il fallait oublier qu'il n'avait rendez vous que dans une bonne heure ! Søren est prévoyant. Que diable lui voulait-il, et pourquoi lui avait-il fixé ce rendez vous dans cet endroit endimanché ? Lui et le manteau qu'il n'avait pas quitté depuis six bonnes années côtoyaient les plus beaux atours, et il se sentait de plus en plus étranger à tous ces humains.

Le Ramoneur venait à peine de finir un travail, et n'avait pas eu le temps de laver ses vêtements, certain d'arriver en retard si il ne se dépêchait pas un minimum. Quel nom lui avait glissé le chasseur de primes, déjà ? Aaah, tout cela lui échappait, et il laissa un soupir glisser sur ses lèvres de peinture. Il ne connaissait même pas la raison de sa venue ici ! Alors qu'il consultait les avis de recherche, il avait été interpellé par cet homme, qu'il ne reconnut pas de prime abord, avant de se rappeler d'une mission qu'il avait mené en coopération avec un homme semblable à lui, il y avait quelques mois. Peu habitué à voir des gens plus d'une fois, il lui fallu un temps d'adaptation pour comprendre que cet air de ressemblance était dû au fait que ce ne soit qu'une seule et même personne. Ensuite, il dût essayer de comprendre ce qu'il lui disait, le pauvre ramoneur ayant perdu le fil de ses paroles lors de ses réflexions sur l'identité de son interlocuteur. Il ne put comprendre que l'heure et le lieu du rendez-vous, qu'il venait d'oublier. C'était rassurant. C'est pourquoi il arpentait les rues de Woollyland, les yeux rivés sur les boutiques, à déchiffrer les enseignes en ayant l'infime espoir que ressurgisse une familiarité avec ses souvenirs.

    « Enchante moi & co... Saphira... Sugar Twice... Chi... »

Au moment précis où il essayait de déchiffrer la pancarte, le chasseur de primes aperçut par delà la vitrine un homme danser, sans musique de fond. Le Ramoneur s'était toujours demandé comment marchait la danse, ne comprenant pas que l'on puisse inventer des mouvements liés à la musique, même si c'était très joli. Mais alors, sans musique ! La peinture s'attarda un peu, avant de se rendre compte que le danseur n'était autre que celui qui lui avait donné rendez-vous. Soulagé, il regarda de nouveau sa montre. Neuf heures et demie. Quoi ? Mais il était neuf heures et demi il y a un quart d'heure. Et... il y a une heure aussi, à bien y repenser. Cette montre était arrêtée depuis belle lurette ! Elle n'avait que cinq ans... La qualité se perdait ! Enfin, il omettait que la montre avait connu le gel, l'eau, la canicule, les dents de son cheval... Agacé, il jeta sa montre par terre. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est qu'elle atterirait sur l'un des piliers soutenant un présentoir de pantalons impeccables... Qui chuta lamentablement sur la seconde rangée, qui chutèrent sur une troisième, avant de finir sa course sur le sol pavé de la rue. Oups.

Un monsieur sortit en trombe de sa boutique, et lui jeta un regard noir.

    « Qu'avez-vous fait ?!
    - Je.. Je vais vous aider...
    - Vous allez nous rembourser, oui ! C'est comme l'autre gus, là-bas... » marmonna le vendeur, faisant attention à ne pas eveiller l'attention du danseur.


Le Ramoneur jeta un coup d'oeil au «gus», et dit avec l'innocence d'un gamin
    « J'ai rendez-vous avec lui.
    -..... A... Ah ? »


Il ne comprit pas trop la suite, mais le monsieur semblait lui dire qu'il pourrait très bien se débrouiller tout seul, qu'il n'avait pas besin d'aide, et que ce n'était pas grave. Oh, qu'il était gentil ! Guilleret, il s'excusa encore une fois, avant d'entrer dans le magasin. A peine eut-il posé un pied dans l'échoppe que son propriétaie manqua de évanouir. Chacun des pas du ramoneur était agrémenté de sa pluie de suie sur le parquet ciré, et ses bottes de clochard laissaient des marques bien nettes. Ne l'ayant pas encore remarqué, Søren se dirigea vers le danseur. Il attendit une petite seconde, avant de toussoter pour attirer son attention.

    « Euh... Bonjour, monsieur Evgeny. Vous... m'a...m'aviez demandé ? »

Louche, comme type. L'écharpe ramassée contre son visage gris, étouffant ses paroles, et la casquette enfoncée le plus possible sur ses cheveux emmelés, butant sur tous les mots, il avait tout du clochard ou du terroriste. Ou des deux.

    « P-Puis-je savoir... ce qui nous fait venir... en ce lieu ? »


avatar
The Chimney Sweep
collabo
collabo
HUMEUR : Neutre
CITATION : Il y a des gens si insignifiants qu'on ne les voit pas devant leur ombre.

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : Esquisses
NOTEBOOK : Retouches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D) Mer 14 Oct - 15:19

OoO J'adooooooore ton post, tu m'énerves CHicha ! Il suffit, arrête de me ridiculiser XD !

      De part et d'autre de son esprit, il y'avait des couleurs jaunes, oranges, bleus et cyan. De folles lumières virevoltaient de miroirs en miroirs. Tout était beau, tout était chaud, même le sol de velours beige. Dracula s'imaginait encore ses folles envies refoulées, ses folles démesures de jeunesse enterrée. Lorsqu'on est censé apparaître comme un être cruel, impitoyable et meurtrier il est parfois nécessaire de faire des pauses, des breaks. Là, en ce moment même, le cher Vampire en faisait une. Suffit, les cadavres, les meurtres, les chasses, l'argent. Aujourd’hui, il allait passer une agréable journée shopping et rigolade avec son camarde de mission. Il ne l’avait peut être vu qu’une fois mais intérieurement, le feeling s’étai fait. Il est rare pour Messire Dracula de s’entendre avec quelqu’un. Encore plus rare de le voir reprendre contact avec une connaissance antérieur au présent. Il le voyait encore, son camarade dans ses habits de ramoneur, le visage peureux, l’air presque triste. En parlant de celui ci...

      Tournoyant encore et encore, Alexeï, la tête allumée de mille feux, s'arrêta net lorsque, manquant de bousculer la petite chose mignonne qui venait d'apparaître sous son nez comprit qu’il se rendait ridicule. Emmitouflé dans son écharpe épaisse, les mots hachés et timides, le regard lumineux, The Chimney Sweep venait de faire son entrée. A bien y regardait, il venait tout droit de sortir d'un trou de cendre. Couvert de cette poussière salissante, ses bottes avaient retapissé le sol de la si classieuse boutique. N'étouffant pas sa surprise joyeuse de voir après tant de mois le meilleur compagnon de mission que le ciel lui accorda, jeune Evgeny lança joyeusement.

      - Oh, Søren ! Comme je suis content de te revoir ! Et trêve de courtoisie, ne me vouvoie donc pas. En effet je t'ai fais demandé, simplement pour te revoir et passer un simple moment de sérénité.

      Etouffant un éclat de rire paisible, le doux assassin des nuits blanches observa encore un peu plus d'un œil agar son conjoint. En fait, il avait plus l'air d'un alcoolique notoire, d'un drogué ou d'un terroriste Afghan... Pourtant, dans ce portrait de crayon gris, il y'avait quelque chose d'émouvant, de poignant. Un quelque chose qui donnait l'envie de serrer dans ses bras cette petite poupée de cendre. AU lieu de cette étreinte qu’il garda pour lui, le jeune danseur des rêves imaginaires se contenta de lui donner une petite tape sur l’épaule, comme s’il s’agissait là d’une absolution de péché, d’une boutade d’hommes virils, d’un simple…heureux de te revoir. A présent, Alex tentait de chercher une explication assez complète pour expliquer la raison de ce rendez-vous dans un lieu si soigné, si…couteux. Toussotant légèrement, ne se souciant pas du vendeur qui venait de terminer son ramassage de babiole au dehors, le vampire déclara solennellement.

      - Je ne sais pas si tu es au courant, je l’espère, cela m’éviterai des bavardages en plus, le Chat Noir ouvre ses portes et donne pour l’occasion, une petite fête. J’ai prévu d’y aller, bien évidement. Je t’ai convié ici, déjà pour te demander si tu accepterai de m’y accompagné et si tu voulais, aujourd’hui, choisir avec moi les tenus de cette soirée à venir. Par ce que, permets moi de te le dire mon cher Søren, tout deux, nous avons l’air de SDF…

      A ce dernier mot, le vendeur, maintenant à un mètre ou deux de là ne put s’empêcher de pouffer narquoisement. Sans prêter plus d’attention que cela à cette moquerie soudaine … tout de même un peu justifiée, Conte Dracula s’ébouriffa les cheveux ( à la manière l’Oréale…) et attendit, un sourire dévoilant de luisantes canines, la réponse de son vis-à-vis. Ce sourire, bien sûr était loin d’être une menace…hum…oui oui, très loin d’en être une. Puis, cela ferait du bien, au petit ramoneur de faire un peu la fête de temps à autre, lui qui semble si souvent recroquevillé dans son travail et dans ses chasses. Bon tenons le pour dire, l’adit vampire est pareil. Donc en bref, cela leur ferait du bien à tout les deux de s’émoustiller les papilles avec de l’alcool et de s’imprégner la vue de jolie danseuses et potins du quartier…
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D) Ven 16 Oct - 22:51

[Wah merci 8D]

Le ramoneur se sentait un peu mal à l'aise. Il était plus grand que le vampire, mais il se sentait petit. Et pourtant toujours encombrant. Son balai prenait trop de place, il le savait, il aurait dû le laisser près de son cheval ! Mais convaincu que son confère chasseur avait un problème de cheminée et que connaissant son surnom, il lui demanderait un service, il n'avait pas pu s'empêcher de trimballer, calé sur sa moelle épinière, le long balai qui se cognait à toutes les montures de porte. Celle-ci fit exception, par les mesures de sécurité qu'il essayait de prendre pour ne pas entacher le magasin de nouvelles performances. Et maintenant, il faisait face a messire Dracula, et il ne savait pas trop comment faire. Ni que faire, car c'était au vampire de lui accorder une réponse. Comme beaucoup de gens extravertis, il lui demanda de ne pas s'encombrer d'autant de politesse, mais comme envers tous ces gens là, il répondit poliment, avec un petit sourire. « Je ferai de mon mieux. » dit-il, cette petite périphrase refusant sa proposition de familiarité. Bien que Dracula ne semble pas humain a part entière, il était tout de même loin au dessus de sa propre infériorité naturelle. En tous cas, il ne comprenait pas bien le concept que son confrère venait de lui exposer. Passer un simple moment de sérénité…. Ici ? Dans une boutique pour humains nobles ? C'était étrange, voire incongru ! Le garçon jeta un petit regard a droite, puis a gauche, recherchant un banc, ou quelque chose que les humains utilisaient pour se reposer, et donc passer un moment calme. Ce magasin en manquait assez atrocement, et la proposition devint de plus en plus confuse, perdant le ramoneur dans une réflexion profonde pouvant le mener à une absence totale du monde extérieur.

Les yeux rivés sur les pieds de Dracula, n'osant pas, en sa servitude résignée, lever le regard sur son supérieur, il triturait ses mains gantées. Son confrère était très lumineux. Chacun de ses mots semblait naturel, et chacun de ses gestes ne semblaient guidés que par la franchise. Ces gens le déstabilisaient, et il préférait s'en tenir éloigné, leur optimisme communicatif étant un fléau pour lui. Contre toute attente, celui qui lui avait donné cet étrange rendez-vous lui colla une bourrade dans l'épaule, qui arracha un regard hautement démonstratif de l'ahurissement presque outré du serviteur que l'on traite comme son meilleur ami. Osant enfin lever ses yeux sur le visage de Dracula, il put y voir une certaine désinvolture étrange. Trop naturelle pour que ce soit vrai, évidemment. Avec une digne paranoïa convaincue et inébranlable, la peinture attendit sagement une explication à l'étrange proposition que le vampire lui avait proposé, entre deux claquements de sa puissante mâchoire. Il n'en avait pas très peur, mais les crocs étaient toujours assez impressionnants à voir en vrai, même si les horribles descriptions que certains en faisaient étaient un peu exagérées.

Il eut enfin le droit à une explication en règles de ce qui se tramait dans la tête de l'éphèbe souriant. Une… soirée ? Qu'était-ce donc que ce terme etrange, il devait recouper un autre sens que le sens propre du terme concernant le coucher du soleil, mais il ne parvenait pas à saisir le terme… Enfin, tout s'enchaîna dans son esprit lorsqu'il parla des tenues. Les soirées, étaient-ce ces diners mondains où les plus grands étaient invités ? Si c'était le cas, et cela semblait l'être étant donné l'empressement que semblait avoir son compagnon d'acheter des tenues dites «correctes». Il ouvrit de grands yeux et fit de petits signes effarés des mains, tout estomaqué qu'il fut. Il n'était pas concevable qu'il s'invite à une fête ! Il ne savait pas ce qu'était ce chat noir, mais il n'était pas possible de… Il voulut parler, se retint, hésita, leva un regard de chiot perdu à son cher messire Evgeny. Il ne pouvait pas lui désobéir, en même temps. Si il souhaitait de sa présence, certainement pour l'aider à se protéger, ou quelque chose comme ça, il ne pouvait pas refuser. En même temps, étant donné la réputation qu'avait acquérie le sire vampire, il pouvait se permettre de douter de l'utilité d'un garde du corps. Søren lança un regard sur ses propres vêtements, aveugle aux raccomodages grossiers mais solides qu'il effectuait souvent, et à la lourde couche de suie qui l'encrassait profondément, rendant méconnaissable sa couleur d'origine. Mais son confrère demeurait immuable, et il lui sembla qu'il n' avait aucun appel. Il lança un regard gêné aux alentours, comme si son regard pouvait déranger les immobiles vêtements, avant de murmurer, penaud.

    « Je… M-mon manteau… n'a que cinq ans, il n'est… presque pas… usé…. Je… Je ne peux pas porter… ce…ces… Ce n'est pas.. possible… Et je ne sais pas si j'ai assez.. d'argent… Mon manteau ira très bien, quand je l'aurai… épousseté… »

En fait, si. Il en avait de l'argent. Il n'était pas pietre chasseur, après tout, et son travail secondaire mettait du beurre dans ses epinards. Son regard se dirigea de nouveau vers le plancher, magnétisé par le bois, ce qui lui fit remarquer les épaisses traces de suite à ses pieds. Double-oups. Mais le propriétaire semblait déjà s'en occuper. Il inclina la tête, désolé, avant de répondre à la proposition de Dracula.

    « Vous… J-je peux toujours vous aider pour votre choix… Et je veux bien vous accompagner… Messire Ev… Alexei. »

Ayant promis son lot d'efforts, il remplissait le quota. Mais quelque part en lui, il était certain que ce cher confrère ne lâcherait pas facilement le morceau


avatar
The Chimney Sweep
collabo
collabo
HUMEUR : Neutre
CITATION : Il y a des gens si insignifiants qu'on ne les voit pas devant leur ombre.

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : Esquisses
NOTEBOOK : Retouches
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: ~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D)

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

~ Cravates & Costards et Noeud-papes" à Chic Chic Men Store ( Pv Chim 8D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Harys Tyrell ¤ 'Les relations sont comme des cordes qui nous entravent et l'amour est un noeud coulant."» Tourne 7 fois ta langue dans ta bouche et après fait un noeud. Bien serré. [fini]» Info Noeud destin» double huit ou noeud de chaise ?» [ROSA] Noeud destin, Pierre Stase, Pierre Nuit, Xp rapidement.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: rp-
Sauter vers: