En échange de sous-sous ♥
Monter son commerce ô/
Consommer - s'endetter

Le poulpe meurt, l'encre reste.
Forum fermé ๑ nouveau fofo mad in Wawa, Lilice, Hoot et Bhou. RPG mission 404 spécial geek. A très bientôt pour ceux qui sont intéressés 8D

the walking web ; hacker vaillant, rien d'impossible.
intrigue n°1
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla.
ploup'nyouz
01 Novembre 2011 - Happy Halloween !! Une ribambelle de citrouilles fait son apparition dans les smiley et l'event Chasse à la citrouille d'or s'organise. Aux participants ; vous avez jusque samedi matin pour vous concerter et confectionner votre kit de survie par ici. FIGHT ♥

28 Juin 2011 - Nouveau thème, tout frais-tout crème, un gros hiatus d'une semaine et deux jours. Crazy Tale fête ses deux ans et quelques miettes \ô/ On vous attend ici pour laisser un petit message d'amour ou simplement pour commenter les surprises qui débarquent enfin !

26 Juin 2011 - Mise à jour des top-partenaires décédés ou perdus de vue, si l'on vous a mangé votre bouton sans faire exprès, prévenez-nous !

20 Juin 2011 - Le groupe des Epouvanteurs est de nouveau ouvert. N'hésitez pas à rejoindre les vilains rouges ♥
soldes & publicités
C'est les soldes chez Zebediah's Lair !! 30% de remise sur les articles fleuris, 20% sur les bougies. Des affaires en or jusque SEPTEMBRE, profitez-en ! Passez au Mc Drive pour bénéficier des tarifs-soldés. Par ici

Faites abstraction du rangement, des bocaux bizarres et objets gluants, chez Larkins et ce jusqu'au 20 SEPTEMBRE, pour deux produits achetés, le troisième est offert !
Lavage de cerveaux
Demandes rp - Montagne de muscles verdoyants recherche compagnon bavard - ou bavarde ♥ - pour meubler les petits silences de son existence par ici ; Vampire givrée désire croquer la vie à pleines dents en compagnie d'un ou deux volontaires par là ! Sinon, manifestez-vous de ce côté.

Topics libres - Aucun pour le moment.

Recrutements - Envie de se faire exploiter jusqu'à la moelle des os ? Trop de frustration dans votre vie, il faut vous défouler et ce, en tout anonymat ! Ne cherchez plus, le staff a besoin d'un modérateur rp, enrôlez-vous ici...

Ça gazouille, ça grésille, ça gazouille et ça frétille : Gazetteux, plume de poulet et encre de poulpe dans les mains, nous observons et nous sommes toujours là. La Gazette recrute et lobotomise, ici.

Favorisez - les traqueurs et les consultants, de préférence. Du côté des personnages prédéfinis, nous recherchons dans l'urgence un futur Mirror et une Ursula... ♥
Coups de cœur
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla.

Air-Paix
Heberger image

Graph, entraide & autres

Partagez|

[Flashblack] It's a wonderful, wonderful world || Cyrus, bien sûr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: [Flashblack] It's a wonderful, wonderful world || Cyrus, bien sûr. Ven 27 Nov - 15:47

Il était une fois…

Un jeune chaton, au poil souple et à l’esprit aiguisé et naïf. Il était plein d’ambition et de rêves, et plein de cette assurance qui fait oser toutes les folies aux jeunes âmes. Fraîchement libéré de prison, et après une période – plus ou moins longue – de tourments qui l’avaient empêtré dans un état d’esprit continuellement morose, il était de nouveau prêt à conquérir le monde ; et par dessus tout, de nouveau prêt à ériger le plus bel établissement jamais construit en ce merveilleux monde de Malkins. Cela dit… il lui fallait de la main d’œuvre, bien évidemment, et un sacré paquet de connaissances. C’est justement tout ce qui lui manquait. Entendons que l’établissement en lui-même était d’ores et déjà en travaux, il était cependant indispensable qu’il se munisse de quelques paires de bras fort précieuses. Et si parmi ces paires-là, il pouvait y avoir des cerveaux uniques, des grands esprits comme on dit, ce serait bien plus délicieux.


N’ayant de centre d’intérêt que lui-même, le petit chaton était grandement ignorant des autres têtes populaires du monde dans lequel il vivait. Il se préoccupait guère des commerçants de Wonderland, aussi, vous pensez bien, il n’avait que faire de ceux qui étaient en dehors de Wonderland. C’est pour cette raison qu’il arriva par le plus grand des hasards dans l’immense et gigantesque et très renommée bâtisse du grand et sublime et très renommé Magicien d’Oz. Il était alors non loin de là, en train de se rafraîchir le gosier à la Taverne – qu’il appréciait tout particulièrement, fait étrange au vu de son emplacement…Disons simplement que le Marquis ne l’avait pas toujours été, et qu’il avait fait en ces lieux une si charmante rencontre, qu'à cause d'un côté sentimental qui ne s’exprimait qu’ici, il y revenait assez régulièrement. Mais tâchons de ne pas ébruiter cette fâcheuse rumeur, ce serait lui faire une réputation évidemment erronée...

Pour revenir à notre chaton, il était tout justement devant la porte d’entrée. Il n’y resta pas longtemps, comme vous pouvez le deviner, puisqu’il n’y a jamais rien à faire devant une porte d’entrée, sinon du lèche-vitrine, qui est une activité purement prosaïque, comme chacun sait. Il pénétra donc dans le magasin et fut plutôt ravi. C’était beau. C’était superbe, et ça avait de l’allure. L’esprit qui tenait ces lieux était nécessairement quelqu’un qu’il fallait avoir dans ses contacts. Il se mit à déambuler à la façon typique d’un chat, avec souplesse et légèreté. Ça ne lui arrivait pas toujours mais il d’humeur guillerette depuis qu’il était dans ce magasin. Après tout, n'était-il pas fermement décider à recruter une personne qui avait autant de goût ?

Après quelques minutes très longues, peut-être même bien des heures – on perdait si facilement la notion du temps ici – notre petit chaton trouva enfin son hôte. Vous me demanderez certainement comment il fit pour le reconnaitre, lui qui n’en avait jamais entendu parler. Certes. Eh bien, c’est qu’il en été persuadé. Faisant confiance à son instant félinin. Ça ne pouvait être que lui. Il était splendide… Et, au lieu de se sentir naître une haine farouche devant ce potentiel concurrent, il fut instantanément saisi d’un sentiment tout aussi violent mais parfaitement différent. Il vit en cette âme sublime un pair, un frère, un égal, qui le comprendrait aussi bien que lui le comprenait.

Il était parfait. Mieux que Jalender n’aurait pu l’imaginer en rentrant dans son magasin. Un sourire vint éclairer le minois du matou. Observez-le, ce mélange de couleurs ne pouvait se nommer autrement qu’ « amas », sans aucune touche négative, ou incandescence, pour les esprits plus élitistes et illuminés. C’était tout à fait prodigieux. Même lui n’osait se vêtir d’autant de fibres et d’étincelles. A point, délicieux. Chaleureux plus qu’élégant, mais l’entité spécifique que représentait l’hôte suffisait au petit chat. Ce monsieur-là pouvait déroger à l’élégance, il n’en restait pas moins gracieux, ce qui relevait – quasiment – du miracle, il faut bien l’avouer. Jalender s’approcha alors tout plein de joie et le saluant :

« Mon cher, je serais un menteur si je n’osais admettre la splendeur de votre édifice. Mais voici ma proposition : je compte moi-même créer un établissement qui dépassera sans peine le votre, tout aussi impressionnant qu’il soit. Mais comme je vous le disais, j’admire trop votre travail pour être à ce point ingrat qu’en vous concurrençant, je vous dépasse et de fait, vous extorque toute votre clientèle. J’aimerais mieux que votre talent me serve. Alors, je vous offre une place dans mon futur palais. N’ayez de craintes, ce sera à la hauteur de votre génie. »
Il ne prit pas la peine de le détailler davantage, étant déjà séduit par l’apparence générale, et lui tendit la main, comme pour lui signifier qu’il n’avait qu’à la serrer pour sceller leur pacte.



[HRP] J'inaugure ton 2ème étage <3 et j'arc-en-cielise mon post XD[/HRP]
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Flashblack] It's a wonderful, wonderful world || Cyrus, bien sûr. Sam 12 Déc - 17:35

    Et il papillonnait joyeusement, dans sa petite ruche aux couleurs pétillantes, glissant allègrement sur un courant d’air frais au parfum de thé, parmi le fourmillement incessant des va-et-vient. Et il souriait pensivement. Petite ruche… Cyrus laissa, grand seigneur, une jolie malice s’épanouir sur ses lèvres, caprice tranquille de celui qui sait. Car c’était bien connu, petite boutique deviendra grande, et la sienne était en pleine croissance – bientôt on pourrait inaugurer le cinquième étage et il en trépignait d’impatience. Une animalerie, Mesdames et Messieurs !! N’était-ce pas magnifique ?! Oz’s serait bientôt un nid bourdonnant de vie – l’un de ses étages, en tout cas – et le Magicien pourrait avoir la satisfaction de voir ces mignonnes expressions enfantines sur les visages de sa clientèle. Soudaine envie de monter jeter un petit coup d’œil – infime, naturellement, tellement rapide qu’on ne s’apercevrait même pas de son absence, cela n’avait rien à voir avec un abandon de poste – à l’étage en construction. Ou plutôt, en aménagement… Mais plus tard. Plus tard… Pour l’heure, il avait encore à faire…

    Car aujourd’hui était un grand jour ! On fêtait le second anniversaire de Oz’s et Cyrus était partout. Ou tout du moins s’y efforçait-il. Distribuant gaîté et éclats de joie à qui croisait son chemin, s’assurant que tous ses employés étaient tous bien souriants et bien aimables – c’était très important pour l’image de marque de la Boutique, il fallait mettre les clients à leur aise – veillant à ce que tout se passât au mieux, par cette belle journée ensoleillée. Il déambulait de son pas dansant, ondulait presque parmi les lanternes-lucioles, tout fredonnant et chantonnant, dans les couloirs animés. Et entre deux sourires et quelques paroles échangées, il se laissait aller à quelques élans de fierté bien méritée. Son œuvre était fort belle. Décidément, ces deux années étaient passées tellement vite et même s’il avait toujours ardemment souhaité – et travaillé pour – en arriver là, une petite – toute petite, minuscule, quasiment invisible – part de lui-même avait toujours un peu de mal à y croire. Il aurait presque eu envie d’aller pousser la porte en bois de cette grande maison de Wonderland et, bombant le torse, annoncer fièrement, à la cantonade « J’ai réussi ! ». Presque, n’est-ce pas…

    Après quelques instants de silencieuses méditations, Cyrus se détourna de la fenêtre où il s’était inconsciemment arrêté et se remit à gambader gaiement. Et comme il était au quatrième, il se dit qu’il pouvait bien aller faire quelqu’exercice et emprunter les escaliers, au lieu de jouer avec ces charmants élévateurs magiques qui avaient été installés il y avait de cela quelques mois – on ne s’en lassait pas, ils trouvaient toujours le moyen de surprendre ! – et par ailleurs, il ne se rendait qu’un étage plus haut… Car il avait fini par céder – cela n’avait pas pris autant de temps que cela, mais chut, il ne fallait pas le dire – à ses pulsions premières – gamines, sans doute – et il s’en allait admirer, juste une fois encore, les merveilles qui, quasi-achevées, n’attendaient plus que l’arrivée prochaine leurs futurs hôtes… Flottant au milieu de ses froufrous soyeux, il se dirigeait déjà, enfant impatient, vers les escaliers, lorsqu’une mignonne voix l’interpella, adorable « [color=crimson]Monsieur[/i] » qui requérait sa présence, « si possible » au deuxième… Soupirs étouffés, battements de cils chassant la déception du bambin qui voulait voir maintenant et il s’en fut en cliquetant… Allons, ce n’était que partie remise…

    Guidé par sa jolie vendeuse, le Magicien d’Oz fut bientôt présenté à un charmant vieux monsieur d’âge avancé qui recherchait, semblait-il, quelque chose de bien particulier. Tellement particulier qu’il en avait désespéré les vendeurs qui, ne voyant absolument pas de quoi il s’agissait, s’en étaient allés quérir leur employeur qui aurait peut-être une idée de la chose. Et lorsqu’il fut en présence du monsieur, Cyrus, plein d’indulgence à l’égard de ses délicieux enfants employés, comprit pourquoi ils avaient été aussi incapables d’aider le client en question. Lui-même avait dû réfléchir intensément – activité rare pour lui, qui avait tendance à se laisser aller à une certaine paresse cérébrale – avant de trouver… C’est que, à la façon qu’avait le monsieur d’expliquer ce qu’il recherchait – un charme de couleur violette et aux vertus curatives, permettant entre autres l’affaiblissement temporaire de la dépendance à l’huile d’alhyenn (des toxicomanes dans la famille ?) – prêtait vivement à confusion – tous pensaient que l’objet de ses convoitises était un sortilège, car après tout, ne se trouvait-il pas à l’étage des recettes et formules magiques en tous genres ? – alors qu’en définitive, le charme en question était bel et bien un objet, et rien d’autre que :

    « Une tiercefeuille aliénée ? »

    « Oui, voilà ! On l’appelle ainsi dans certaines régions, en effet ! »

    Sourires satisfaits et soupirs silencieux de soulagement. Ce ne serait pas encore le jour où un client sortirait de la Boutique sans y avoir trouvé ce qu’il désirait. Par chance, on avait évité la disgrâce en ce jour d’anniversaire. Un vendeur indiqua au client où il pourrait trouver son charme violacé et le Magicien d’Oz s’apprêtait déjà à s’en aller sautiller sur les parterres de son cinquième étage lorsqu’il fut de nouveau interpellé. De façon fort inattendue… Et fort surprenante. Tellement qu’il en resta coi. Battant bêtement des cils sans trop oser comprendre ce qu’on lui proposait, il finit par mesurer toute l’ampleur comique de la situation. Et il dut se faire violence pour maîtriser l’hilarité qui ne demandait qu’à éclater pour mieux rebondir sur les murs colorés. Allons, ce charmant jeune homme lui proposait, chez lui, le jour même de l’anniversaire de sa florissante boutique, de travailler pour lui dans « un établissement qui dépassera sans peine » le sien… Voyons, mon cher ! Vous n’y pensez pas ?!

    « Vous me flattez, cher Monsieur ! Et je dois avouer que votre proposition est pour le moins intéressante… Mais je suis au regret de vous annoncer que je tiens trop à ma petite Boutique pour l’abandonner aussi précipitamment… »

    Cyrus avait tout de même serré la main qu’on lui tendait avec un sourire où l’amusement était palpable. Scellons donc un pacte d’amitié et de bonne entente ? Entre gens civilisés…

    « Néanmoins, j’avoue également que votre projet éveille mon intérêt… »

    Sa curiosité, surtout… D’autant plus que son ego avait été chatouillé par un autre qui avait l’air de lui ressembler, sur certains plans…

    « Oserais-je vous inviter à m’en révéler quelques détails autour d’une tasse de thé… ? »

    L’air de celui qui était assez intrigué – amusé – pour être susceptible de se laisser convaincre malgré tout. Même s’il ne trompait personne, sans doute… Sur ses lèvres souriantes brillait l’éclat d’un rire retenu à grand peine…


Le Magicien d'Oz, vendeur de Magie... A votre service ♥️
"Car il y avait en lui, rachetée par de rares délicatesses, une certaine muflerie..." ~ M. Proust
avatar
The Wizard of Oz
mr. tout-le-monde... ou pas !
mr. tout-le-monde... ou pas !
HUMEUR : Pétillante ~
CITATION : &quot;La couleur fait foi de tout, la couleur crée l'émotion et laisse jaillir l'étincelle de la création&quot; N. Reid

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : Le vendeur d'arc-en-ciel ~
NOTEBOOK : Le Grimoire Coloré ~
Revenir en haut Aller en bas

[Flashblack] It's a wonderful, wonderful world || Cyrus, bien sûr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» wonderful, wonderful, wonderful life ~ 14/05, 14h00» what a wonderful world ▶ annalynne» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !» Wonderful Pistachios: Le mag'» Association avec Wonderful Dream
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: rp-
Sauter vers: