En échange de sous-sous ♥
Monter son commerce ô/
Consommer - s'endetter

Le poulpe meurt, l'encre reste.
Forum fermé ๑ nouveau fofo mad in Wawa, Lilice, Hoot et Bhou. RPG mission 404 spécial geek. A très bientôt pour ceux qui sont intéressés 8D

the walking web ; hacker vaillant, rien d'impossible.
intrigue n°1
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla.
ploup'nyouz
01 Novembre 2011 - Happy Halloween !! Une ribambelle de citrouilles fait son apparition dans les smiley et l'event Chasse à la citrouille d'or s'organise. Aux participants ; vous avez jusque samedi matin pour vous concerter et confectionner votre kit de survie par ici. FIGHT ♥

28 Juin 2011 - Nouveau thème, tout frais-tout crème, un gros hiatus d'une semaine et deux jours. Crazy Tale fête ses deux ans et quelques miettes \ô/ On vous attend ici pour laisser un petit message d'amour ou simplement pour commenter les surprises qui débarquent enfin !

26 Juin 2011 - Mise à jour des top-partenaires décédés ou perdus de vue, si l'on vous a mangé votre bouton sans faire exprès, prévenez-nous !

20 Juin 2011 - Le groupe des Epouvanteurs est de nouveau ouvert. N'hésitez pas à rejoindre les vilains rouges ♥
soldes & publicités
C'est les soldes chez Zebediah's Lair !! 30% de remise sur les articles fleuris, 20% sur les bougies. Des affaires en or jusque SEPTEMBRE, profitez-en ! Passez au Mc Drive pour bénéficier des tarifs-soldés. Par ici

Faites abstraction du rangement, des bocaux bizarres et objets gluants, chez Larkins et ce jusqu'au 20 SEPTEMBRE, pour deux produits achetés, le troisième est offert !
Lavage de cerveaux
Demandes rp - Montagne de muscles verdoyants recherche compagnon bavard - ou bavarde ♥ - pour meubler les petits silences de son existence par ici ; Vampire givrée désire croquer la vie à pleines dents en compagnie d'un ou deux volontaires par là ! Sinon, manifestez-vous de ce côté.

Topics libres - Aucun pour le moment.

Recrutements - Envie de se faire exploiter jusqu'à la moelle des os ? Trop de frustration dans votre vie, il faut vous défouler et ce, en tout anonymat ! Ne cherchez plus, le staff a besoin d'un modérateur rp, enrôlez-vous ici...

Ça gazouille, ça grésille, ça gazouille et ça frétille : Gazetteux, plume de poulet et encre de poulpe dans les mains, nous observons et nous sommes toujours là. La Gazette recrute et lobotomise, ici.

Favorisez - les traqueurs et les consultants, de préférence. Du côté des personnages prédéfinis, nous recherchons dans l'urgence un futur Mirror et une Ursula... ♥
Coups de cœur
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla.

Air-Paix
Heberger image

Graph, entraide & autres

Partagez|

Catch you ! | PV Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Catch you ! | PV Olivia Sam 27 Fév - 18:01

Les pas s'enchaînaient, saccadés, apeurés. On pouvait flairer la peur à pleine narine. Mais qu'est-ce qui pouvait bien autant effrayer ce jeune voleur ? Oh, rien de bien méchant, juste un type de deux mètres aux allures démoniaques. D'ailleurs, ce géant était lui aussi en train de courir, mais tranquillement. Il faut dire qu'avec les échasses qu'il avait la chance de posséder, aller vite ne nécessitait que peu d'efforts. Ainsi le chat et la souris se poursuivaient dans les charmants bas fonds de Woollyland.

Le petit voleur semblait connaître parfaitement la topographie des lieux, mais dommage pour lui, c'était aussi le cas du chasseur ! Et d'ailleurs, il venait de prendre la mauvaise rue, c'était un cul de sac. Kwazar suivit donc sa trace. Le jeune homme venait d'arriver en bout de rue, cherchant comme un animal effrayé une issue inexistante. Il se retourna, et vit l'horreur.


"Ne me tuez pas ! Je sais que j'aurai pas du voler le parrain ! Me tuez pas !" criait-il en levant les mains.

Kwazar haussa un sourcil. Mais de quoi parlait-il ? S'il avait volé un parrain de la mafia, il allait plutôt être content d'arriver au bureau de police.

"Pas de la mafia. "répondit simplement le géant.

Mais bizarrement, le gamin ne parut pas rassuré pour autant. Ainsi quand Kwazar s'approcha, il se ratatina sur lui-même, ne facilitant pas l'approche au grand chasseur. Si seulement le géant avait été plus diplomate, il lui aurait peut-être expliqué la situation en entier, mais, c'était au dessus de ses forces. S'il réussissait à faire une phrase de plus de trois mots, c'était déjà un miracle !


"Prime pour cible vivante."

Ouah ! Quatre mots pour expliquer qu'il ne le tuerait pas ! Mais mon dieu, c'est un exploit ! Le gamin haussa un sourcil. Sans doute venait-il de comprendre que cet homme, plus qu'un démon, était pour lui un ange noir salvateur qui le protègerait de ses autres poursuivants. Il jeta un regard remplis d'espoir au grand chasseur.

Celui-ci garda son air neurasthénique, et se contenta d'attraper le bras du gamin pour le tirer derrière lui. Non, Kwazar n'est pas forcément un exemple de délicatesse. Loin de là. Mais le voleur ne protesta pas, suivant avec un peu de mal la marche rapide de son "sauveur". Dix mètres plus loin, agacé de trainer un sac de patates, Kwazar finit par le caler avec toujours autant de douceur sur une de ses épaules. Oui, le géant est parfois un peu rude.

"Mais mais ! Je peux marcher vous savez ! Laissez moi descendre ! "piailla quasiment instantanément la prime.

Aucun changement d'expression sur le visage du chasseur. Il était habitué ! Ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait le coup. Il espérait juste que personne ne le prendrait pour un fou psychopathe, ou un violeur - ça lui était déjà arrivé, et il avait perdu sa prime en essayant d'expliquer la situation à une tierce personne-.


"Trop lent. Alors tais toi." lâcha le géant d'une voix toujours aussi neutre.

Malheureusement, cela ne changea rien au remue ménage que faisait le garçon. Un certain Tommy Hopkins, comme c'était marqué sur l'avis de recherche. Vraiment, il n'y avait plus qu'à espérer ne pas croiser des mafieux, autrement, Kwazar serait surement obligé de jouer les gardes du corps...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Catch you ! | PV Olivia Lun 1 Mar - 21:22

Vous vous êtes déjà sûrement demandé pourquoi on surnommait les bas-fonds de Malkins, «l’envers du Miroir», non?
En réalité, l’explication n’était pas très compliquée, pour peu qu’on y réfléchisse un peu. L’expression «envers du miroir» désignait quelque chose qu’on ne voyait pas tout de suite, l’apparence cachée des choses, souvent à titre péjoratif. Et dans le cas de Woollyland, «l’envers du miroir» aurait très bien pu s’appeler «Cacher la merde aux riches». En effet, si la ville de Woollyland était jolie, fourmillante de commerces et de gens respectables (enfin...), la ville basse était sombre, malfamée et sale.

Ce matin-là, Olivia s’était levée, une idée en tête. Elle n’était pas vraiment le genre de personne à agir de façon impulsive, mais l’idée de passer une journée en tête à tête avec la gouvernante des McCartaigh l’avait décidée pour de bon. Sa mère était partie à une réception sous le signe des conversations inutiles et des petits-fours. Son père avait du travail, et il était parti lui aussi, juste après avoir donné ses instructions à la gouvernante. Instructions qui disaient clairement: laisser ma fille faire ce qu’elle veut, à condition qu’elle vous dise où est-ce qu’elle compte aller.
Olivia était ravie de ce que son père la laissait faire: deux ans plus tôt, il aurait donné des instructions très strictes à la gouvernante et la jeune demoiselle aurait été contrainte de rester chez elle toute la journée, à s’ennuyer. Mais vu que Simon McCartaigh avait enfin reconnu les atouts de sa fille à leur juste valeur, il lui laissait maintenant une liberté plus grande, puisqu’il la considérait plus comme une adulte responsable que comme une enfant.

Mais voilà est-ce qu’un adulte responsable aurait eu l’idée de traîner dans la ville sous-terre, de bon matin? Olivia avait pris trois petits gâteaux dans sa poche au cas où elle aurait faim, n’ayant pas déjeuner. Elle avait dit à Mlle Garnier (la gouvernante), qu’elle allait se promener à Wonderland, :«non non, juré, j’irai pas trop loin». «Oui, oui, je serai rentrée pour le dîner». En réalité, elle n’était pas restée à Wonderland, mais avait pris son courage à deux-mains et était allée jusqu'à Wonderland... bon, ok, en taxi, pour éviter d'abîmer ses souliers.
Woollyland, les bas-fonds. A quoi ressemblait le monde d’en bas? Olivia était curieuse et en même temps un peu dégoûtée. Elle n’aimait pas beaucoup se mêler à des gens sales et sans éducation. Oui, c’était une vraie fille de riche, qui malgré ses bonnes manières et son intelligence avait dans un certain sens, une étroitesse d’esprit. Sauf que sa curiosité naturelle l’emporta sur tout ça. Elle s’enfonça dans la ville sombre.

Sa robe, ses cheveux bien coiffés, ses talons vernis, dénotaient furieusement avec les murs gris de la ville. Il était encore tôt, le ciel était chargé de nuages noirs, et le peu de personnes qui étaient présentes étaient de pauvres gens et des ivrognes, qu’Olivia ne regardait pas, ou au contraire essayait d’observer discrètement, très voyeuse. Ils étaient si radicalement différents d’elle, du monde dans lequel elle évoluait...

Au bout d’un moment, elle commença à en avoir marre de ces rues sombres et de ces mendiants. Elle aurait voulu observer plus d’animation, des visages «marqués par la vie», pas par cruauté, mais par curiosité, une fois de plus.. mais tout le monde ici semblait courbé, les gens se collaient aux murs, la tête basse et des capuches sur la tête.

Vraiment? Il semblait pourtant y avoir une exception à la règle. Là, devant, elle, de dos, un homme de deux mètres, baraqué, qui avait... un sac à patates gigotant sur le dos?
Un sac à patates qui hurlait? Ni une, ni deux, son instinct de justicière masquée surgit des entrailles de son être.
Elle accéléra le pas, et se planta devant le géant, les yeux brillants. Non, elle n’était pas folle. Pas assez pour tenter de se battre au corps-à-corps avec un homme comme celui-ci. Mais elle ne pouvait supporter d’être inerte alors qu’un jeune homme, même s’il était très gigotant et qu’il n’était peut-être qu’un énième mendiant, se faisait kidnapper. Et puis, après tout, même si officiellement elle n’était pas encore consultante, elle se considérait déjà comme telle.

-Bonjour, Monsieur. Je suis Mlle McCartaigh.

Pas de baise-main pour cette fois. Elle sentait que cet homme-là n’était pas habitué à faire de telles choses.

-Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais quand même, je m’en mêle, car ce jeune homme ne semble pas être très satisfait de son état.

Elle fit une pause, puis, tête levée (merde, elle allait attraper un torticolis, il était vraiment trèès grand), regarda le géant noir.

-Lâchez-le.

Elle n’avait pas pensé à utiliser son don, mais si jamais elle voyait que le géant ne faisait pas ce qu’elle disait, elle n’hésiterait pas. Il le lâcherait, quoiqu’il arrive. Sauf, si, bien sûr, il décidait de se servir de ses attributs physiques. Et là, elle serait, comment dire... un peu mal? Elle avait perdu de vue pendant une seconde cet aspect des choses. Pourvu qu’il soit non-violent...
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Catch you ! | PV Olivia Sam 13 Mar - 20:55

Une fillette vêtue d'une très belle robe, dans les bas fond de Wollyland. C'était une première. Kwazar eut un temps d'arrêt. Que pouvait-elle bien faire là ? C'était vraiment une étrange rencontre que celle-ci. D'autant plus que cette petite demoiselle semblait bien décidé à communiquer avec lui. Chose encore plus étrange. Le géant fut donc bien obligé de s'arrêter, il savait respecter les règles de politesse les plus importante, même si dans cette situation, on aurait pu en douter. La politesse doit surtout être respecté avec les femmes, et les agents de police, avec les voleurs, et bandits, on peut passer outre. Or, Tommy faisait parti de la deuxième catégorie et la demoiselle, de la première, d'où son changement de comportement -pas forcément très flagrant-.

A sa salutation, Kwazar eut un hochement de tête, accompagné d'un "hum" que l'on pouvait assimilé à un salut. La situation ne lui plaisait guère, cette petite et Tommy ici, alors que la mafia était en pleine ébullition à cause des vols du fameux Hopkins, ça ne présageait rien qui vaille ! Ainsi même s'il écoutait le petit bout de femme qui lui faisait face, le grand noir avait tous les sens en éveil, traquant les moindres prémices d'un danger quelconque.

Là où son attention se concentra pleinement sur la petite, c'est quand elle lui donna un ordre. Il haussa un sourcil. Puis, son cerveau revint sur ce qu'elle avait dit avant : Mc Cartaigh. Hum, ce nom lui disait quelque chose. Peut-être avait-il déjà travailler avec quelqu'un de ce nom. Enfin qu'importait, cette petite se méprenait sur ses intentions et tentait un acte héroïque de défense du pauvre voleur en danger.

Mais flairant les problèmes, il posa le voleur au sol. D'ailleurs, étrangement celui-ci était silencieux depuis que la petite parlait.


"Merci."vociféra-t-il juste à l'intention du chasseur de prime.

Celui-ci maintenait toujours une poigne ferme autour du bras du voleur. Il ne fallait pas qu'il s'échappe. On ne lui ferait pas perdre deux fois une prime en le prenant pour un violeur, ou quoi que ce soit d'autre.


"Je suis chasseur de prime. "commença-t-il, puis il pointa du doigt Tommy. "Voleur, recherché par la police, et la mafia. Donc, je dois l'emmener vite à la police."

Miracle ! Il va pleuvoir des cacahouète demain ! Trois phrases -d'accord, sur les trois il y en a une nominale, mais trois phrases quand même-, en moins d'une minute ! Incroyable ! Tout peut arriver dans le monde des contes de fées ! Le meilleur peut donc arriver autant que le pire. D'ailleurs, en parlant du pire...

"Il est là ! On le tient ce vaurien !"

Kwazar tourna la tête dans la direction de cette voix (à gauche précisément). Trois hommes armés arrivaient dans leur direction. Diantre quelle chance. Il aurait été seul, il aurait pu se permettre de combattre ces hommes seuls, au risque de se blesser, mais là, avec deux personnes à surveiller. Oui, il n'allait quand même pas laisser cette fillette se débrouiller avec la mafia voyons ! Il avait un minimum de bon sens et de courtoisie. Et se faire attaquer en justice pour non assistance à personne en danger ne le tentait pas trop non plus.


"Pardonnez moi mademoiselle."dit-il en se penchant vers elle.

Il l'attrapa délicatement, et la cala sur son épaule droite. Avec ses talons et sa petite taille, elle serait encore moins rapide que Tommy.


"Passe devant. Cours vers le QG des traqueurs. "dit-il au voleur.

Celui-ci hocha la tête. Kwazar attrapa un de ses shakrams avant de le suivre en courant. Il espérait pouvoir éviter le combat, mais rien n'était moins sur.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Catch you ! | PV Olivia Dim 21 Mar - 18:13

Elle eut un sourire satisfait. Il l’avait lâchée. Elle avait réussi à le faire obéir, et ce sans utiliser son pouvoir! Troop forte. Pourtant, elle n’était pas vraiment en position de force. C’était son emprise naturel sur les gens, sans aucun doute, qui avait poussé le géant à libérer sa proie.
Bon, et voilà que maintenant, le noir lui apprenait que la gamin était en fait un voleur recherché par la Police et la mafia. Mais disait-il vrai, hic est questio? Eh, d’ailleurs, c’était quoi la Mafia?
Olivia avait peut-être déjà entendu parler de cette organisation, mais si c’était le cas, elle ne savait plus du tout ce en quoi elle consistait.
Sans aucune délicatesse, elle se mit à détailler le garçon. Mal fringué, les cheveux en bataille, une moue maussade... oui, il aurait pu faire un parfait petit voleur. Mais le géant, lui, aurait fait un parfait... criminel. Alors, quoi faire? Elle s’avança un peu vers le prétendu recherché.

-Vous êtes un voleur?

Comme il fallait s’y attendre, il ne répondit pas. Comme quoi, son talent de persuasion ne marchait pas à tous les coups. Olivia réitéra sa question. Silence. Le gamin ne la regardait même pas, ce qu’elle décida de prendre pour de l’indifférence. Bon, eh bien tant pis, elle ne jouerait plus aux chevalières servantes. Elle allait repartir et laisser le pauvre criminel aux mains de la Police...
Sauf que repartir n’était plus vraiment envisageable, puisqu’un groupe armé se dirigeait vers eux. Ils avaient l’air d’en vouloir au garçon, à moins que ce ne soit au géant? C’était peut-être ça, la Mafia? Quoiqu’il en soit, ils n’avaient pas l’air commodes, et elle sentait que discuter de façon diplomate ne serait pas vraiment une bonne solution. Bon, et bien, il allait falloir courir... à peine avait-elle pensé à ça qu’un événement aussi inattendu qu’absolument dérangeant se produisit.

-Aaaaaaaaaaaaaaah!!!! Reposez-moi par terrrrrre!!!!

Le géant aux dreadlocks l’avait prise sur son épaule, croyant sans doute qu’elle n’était pas capable de marcher seule. Olivia était rouge de colère. Son teint d’ordinaire d’une pâleur presque aristocratique arborait maintenant une couleur cramoisie tout à fait en accord avec sa robe. Elle se força à inspirer calmement. Déjà que sa dignité était à demi perdue, il ne s’agissait pas de la perdre entièrement.

«Lâchez-moi, je vous prie».

Elle avait employé le même ton que lorsqu’elle avait demandé au Géant de relâcher le gamin, mais le grand noir ne sembla pas y prêter attention.
Il se mit à courir derrière le gamin, Olivia sur son dos. Celle-ci s’efforçait de gêner sa monture le plus possible. A coups de poings dans son dos. Sauf que le géant ne devait rien sentir, vu la force tout à fait microtactile de la jeune fille.
Ils empruntèrent un bon nombre de petites rues de traverse, les hommes sur leurs talons. Au bout d’un moment, fatiguée de donner des coups de pieds qui ne servaient à rien, Olivia se laissa faire. Mais on pouvait sentir qu’elle était extrêmement tendue. Oh non, elle n’aimait pas ça. Être portée par un inconnu, qui plus est un peu louche, qui plus est sans avoir rien demandé, c’était absolument indigne de sa position.
Mais Olivia, qui n’était pas complètement idiote, et même plutôt maligne, ne voulait pas non plus être rattrapée par les poursuivants. Aussi, quand elle aperçut une porte entrouverte dans une des ruelles, elle hurla aux oreilles du Noir:

«Là, sur votre droite!!!!»

Elle se demanda si elle devait prévenir Tommy... après tout c’était un vil voleur. Mais son esprit calculateur pensait déjà que si le Noir et elle réussissaient à ramener le garçon à la Police, elle pourrait avoir une petite récompense, et se faire connaître auprès des Traqueurs. Un point pour sa future carrière.

«Toi, le voleur! Tourne à droite, on se cache dans cette maison!»

Ils avaient intérêt à l'écouter, tous les deux. Parce que s'ils ne le faisaient pas, le combat serait inévitable, et ils y laisseraient peut-être leur peau.
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Catch you ! | PV Olivia

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Catch you ! | PV Olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Olivia Kerner (Poufsouffle)» Olivia / Juliette» Topic Catch» Catch WWE» Olivia Jaliva.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'envers Du Miroir-
Sauter vers: