AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Be a bisexual beasty Beast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Be a bisexual beasty Beast Sam 19 Juin - 14:03

Identité

Nom: Savage.
Prénom: Connor
Surnom(s): The Beast ; Mister B. (B. pour Beast autant que pour Bisexuel, voir explications plus bas dans la biographie)
Âge: Son apparence est proche des 26 ans terrestre.
Date de naissance: 26 juillet.

Emploi: Traqueur nouvellement promu, et qui aimerait aller au SCDDD.
Ville natale: Wonderland.
Orientation sexuelle: Se veut Hétéro mais n’est qu’un sale Bisexuel refoulé.
Don surnaturel: Il peut tout bêtement devenir… une bête. Un croisement entre un molosse et un gros poney en fait, l’haleine en moins mais les dents et griffes aux papattes en plus. Sous cette apparence il ne peut plus parler mais dispose de tout un assortiment de grognements et jappement pour se faire entendre dans les grandes lignes. Il se déplace plus vite en galopant et dispose d’un flair et d’une ouïe excellente qui compensent un daltonisme soudain. De pelage noir et d’une encolure plus que respectable du haut de son mètre quarante il faut admettre que c’est le genre de « chien » qui donnerais des complexes d’infériorité à un escadron de pitbull d’assaut.
Sous forme humaine il conserve un flair légèrement supérieur à la normale, avec tous les problèmes de sensibilité que cela comporte. Et en parlant problème, ses vêtements ne se transforment pas en collier anti-puces le temps que durent ses vagabondages bestiaux…


La Bête ou Le Bête ?

Connor Savage… tout ceux l’ayant déjà côtoyé pourront en témoigner sans se parjurer : la bête est assez caricaturale de son surnom pour qui tente de l’approcher. En tout premier lieux il est aussi brute et sauvage qu’il en a l’air. Ha ça le qualifier de « peu subtil » serait faire preuve d’un cynisme certain. Chez lui le maître mot est « tout en force » et ce dans tout les domaines… Défoncer une porte à coup de talon n’est jamais qu’une façon parmi d’autre d’en franchir l’huis et comme la vérité est toujours bonne à dire autant ne pas se scléroser les artères en retenant pour soi ce que l’on pense tout bas en mal dans le dos des gens.
C’est que le brave jeune homme (âgé de quelques centenaires cela dit) se révèle pleinement dans l’adversité aussi a-t-il plutôt tendance à provoquer de telles situations de conflits, physiques ou verbaux. Il n’excelle pourtant pas dans l’usage des mots mais sait ponctuer ses phrases avec une majuscule hurlée et un point ferme… voir un poing fermement appuyé sur là un nez, ici des gencives.

Colérique et soupe au lait, il n’en est pas non plus foncièrement mauvais. Si il aime à râler et batailler ferme il ne mord pas SI souvent que ça à moins qu’il y ai une vive demande de la part de son vis-à-vis. Ronchon au cœur d’Or il fera cependant tout pour masquer la faiblesse de son bon fond, et n’hésitera pas à puiser dans d’incroyables réserves de mauvaise fois pour colmater au mieux les brèches pouvant apparaitre dans son image de castagneur devant l’éternel.

En parlant de mauvaise fois par ailleurs s’il y existe un domaine dans lequel Connor en regorge ce serait sans nuls doutes dans sa sexualité. Prêchant son hétérosexualité à qui veut bien l’entendre ou en subir les récits, souvent scabreux, il dispose de surcroît une créativité surnaturelle pour s’inventer sans cesses prétextes et excuses pour épier ou même franchement mater quelques beaux éphèbes mâles. Car si la Bête aime en effet les femmes, et ce avec une passion alliée de tendresse il semble avoir bien du mal à gérer son attirance envers les hommes et allie à ce magnétisme une résistance de chaque instant à s’avouer ses penchants coupables.

Enfin, ces travers mis à part The Beast est un bon cabot envers ses relations, amicales ou sensuelles. Franc et pas si sauvage malgré son surnom il n’hésite pas à être fidèle tel Lassie envers ses rares amis assez masochistes pour le supporter et l’apprécier et un amant sincère et volage assez délicat pour ne pas froisser ses quelques conquêtes en sottes promesses de fidélité éternelles.
Mais malheureusement si il est plutôt libre quant à sa sexualité il est aussi possessif sur celle des autres… et même possessif sur tout ce qui lui appartient de près comme de loin, voir si ce qu’il pense lui revenir de droit ce qui peut créer quelques… mésententes !
Il lui arrive donc parfois de sombrer dans des rages terribles, et mieux vaut alors rester à l’écart, amis comme ennemis si l’on ne veut pas se prendre un coup au passage quant il réaffirme les limites de son territoire ou marque ses propriétés exclusives sur quelques objets… ou personnes.

Et enfin, après avoir passé sa vie à déchirer ses vêtement à la première transformation en bête venue il a prit l’habitude de se balader dans le plus simple appareil le temps de remettre la main sur une tenue digne, ou sur le premier shorty à paillettes venu.

La Bête est belle ?

Commençons par le visage si vous le voulez bien, car il est après tout le masque de notre être le plus profond, et ce n’est pas Mirror qui dira l’inverse !
Ainsi de traits on peu lire en Connor un mélange de nervosité et de virilité le tout teinté d’orgueil et d’énergie. Cocktail détonant au possible qui confère à la Bête un certain charisme animal (logique) et très mâle qui se reflète à travers un visage sculpté finement mais sans bénéficier de la délicatesse des androgynes. Non ! Connor est un Homme avec tout ce que cela comprends comme traits typiques et défauts intrinsèques. Menton anguleux, mâchoire développées, sourcils non épilés et drus, pas de doutes c’est un être capable de faire pipi debout (sans arroser ses chaussures j’entends !) et de boire de la bière devant un match de foot en faisant semblant de ne pas être saoul devant ses copains rassemblés avec lui. Outre ces détails sa face est dotée du kit de base de l’humanoïde standard, deux yeux ( aux iris couleur d’ambre), un nez ( aquilin), une bouche (au lèvres fines et percée pour l’inférieure de deux anneaux de métal) et des oreilles somme toutes sans histoires particulières si ce n’est quelques visites sous l’aiguille d’un poseur de piercing et quelques coups de peignes intempestif dans leur lobes quant le sauvageon daigne user d’un tel accessoire de coiffure dans la longue crinière de ses cheveux noirs.

Corporellement il est assez bien bâti de nature et c’est efforcé de cultiver cet atout par la pratique d’activités sportives… tels le Wichboard acrobatique sans les dents et l'auto défense (certains diraient défonce plutôt de défense en fait), une méthode de contrôle de l'adversaire à l'aide des articulations du corps, de la force des mouvements adverses et des chaînes que porte Connor. Quelques autres disciplines pratiquées selon les caprices de Connor lui assurent un corps musclé et en bonne santé, ainsi que des réflexes joliment développés quoique pas toujours réfléchis ( il se souviendra longtemps de son réflexe d’avoir rattrapé au vol un couteau de lancé au lieu de simplement l’esquiver… c’est idiot à préciser mais quant on ne sait pas manier les lames de lancé les saisir au vol es souvent synonyme de découverte quant au fil aiguisé de la lame ^^’ ). Enfin ce détail mis à part il est tout a fait normal de qualifier la bête de bien musclée et de grande, du haut de son mètre quatre vint quatre et de ses 84 kilos enrobés de juste ce qu’il faut de graisse pour assurer un semble harmonieux.
Et pour bien assurer sa légitime propriété sur son corps, il c’est fait apposer un tatouage tribal sur le grand et l’épaule droit, afin de pouvoir se reconnaitre si il lui arrivait de s’oublier après une soirée particulièrement arrosée, on ne sait jamais !

Vestimentairement maintenant Connor est un graaaand amateur de cuir. Pantalon, veste, bracelets, collier (d’aucun rajouteraient string mais ce serait soit de la diffamation pure et simple soit des gens très bien renseignés) rien ne suffit pour satisfaire à l’habiller. Et il aime tant la peau qu’il laisse même la sienne apparaître plus qu’à son tour… Impudique ? Totalement ! Il faut dire qu’il n’hésite jamais à user de son don de métamorphe et que ses pantalons en subissent de grandes révolutions quant il prend 3 tailles de cuisses… et que leurs coutures finissent pas lâcher misérablement. Ainsi les habits de Connor sont-il en perpétuels sursit sans que cela ne gêne la Bête… de toutes façons il en a tout un stock dans son bureau ou son casier de vestiaire ! Et passer nu tel Adam devant ses coéquipiers le temps de se re-confectionner une tenue décente ne le gêne nullement.

Enfin l’apparence de Bête… le grand plaisir de notre cher Beast. Sous cette forme physique il atteint le mètre quarante à l’épaule et le poids délicat que cent dix-huit kilos pelage noir inclus. Il dispose de plus de griffes aux avants et antérieurs et de jolies quenottes de carnassier, le tout allié à une capacité à galoper très vite sur de moyenne distance (après quoi il halète en tirant la langue) ou à une bonne allure sur de très longues. Il est muni de la queue anti-déséquilibre en option, des oreilles pivotantes, de la truffe au flair aiguisé et de l’habitude de lever la patte aux cotés des réverbères, furent-il ceux de Shook Shook Road.

La Bête et sa Belle ?

Il était une fois un prince… qui n’était pas du tout charmant !
Non, le coté Charmant appartenait à Charming et c’était très bien comme ça. Connor Savage pour sa part représentait le coté mâle du Prince de conte de fées et en assumait pleinement la charge… trop même au gout de ses parents !

Mais commençons par le commencement. Oui la famille Savage était l’une des quelques de haute noblesse à disposer d’un réel prestige social. Non pas que les Savage aient jamais réellement brillés dans la bonne société mais ils y avaient une place, entre le canapé et la table des petits fours lors des bals dansants et autres festivités rassemblant les nobles des Contes. Oui il étaient plus tolérés par habitude que par invitation officielle car ils manquaient un peu tous de bonnes maniées et s’essuyaient les fesses avec les usages de la haute bourgeoisie, marque de fabrique familiale que de cracher dans la soupe et roter à table comme le prolétaire moyen alors que l’on n’a chez soi que des couverts en argents finement ciselés et de la porcelaine enchantée de toute première qualité.
Bref les siens avaient déjà une réputation sulfureuse de rebelles parmi les "sang bleu" bien avant la venue au monde de Connor et s’il n’y avait eu l’entreprise familiale de boutons de manchettes leur assurant des revenus confortables il n’y avait aucuns doutes que les Savage se seraient déjà fait répudier par leurs pairs.

Mais toutes ces considérations d’étiquette et de protocole n’empêchèrent pas Connor de naître ! Et très vite le petit garçon qu’il devint fit le bonheur de ses parents… doué en sport il martyrisait gentiment ses petits camarades en jouant la brute et volait leur gouter à la crèche contre l’assurance de ne pas se manger une baffe en plus des tartines au miel de sylphes. Un vrai petit « Savage » en herbe qui ne cessait de prendre le chemin tout tracé de ses aïeuls en matière de façon d’être et d’agir… jusqu’à cette journée marquée par « Le Drame ».

L’enfant devait aller sur ses sept ans et avait poussé comme une mauvaise herbe. Il en tenait d’ailleurs le qualificatif dépréciatif aux yeux de la plupart de son entourage, étant un vrai petit tyran de cours de récréation mais cela n’a que peu à voir dans l’affaire ci-présente. Connor avait invité un de ses camarades d’école à un goûter chez lui et se faisait fort d’avoir joué tout le début de l’après-midi à divers jeux tout à fait adaptés à un jeune mâle en devenir : Football avec un ballon ensorcelé et « attrape l’Alhyenn avec ta batte» avait bien épuisé la saine énergie de leur jeunesse.
Or sur le coup de 18 heures, juste avant le thé, monsieur et madame Savage vinrent dans la chambre de leur garçon proposer à l’invité de ce dernier de le raccompagner chez lui comme la journée touchait à sa fin…
Et là, vision d’horreur pour les Savage Mère et Père !
Leur fils, Connor, était occupé à très innocemment jouer au docteur avec son camarade, avec une voie non feinte de voir son inviter remonter son pull pour dévoiler ce qu’il y avait dessous pendant qu’il posait l’oreille pour écouter cœur et respiration. Un jeu innocent au possible mais qui, dans l’esprit étriqué de la génération parentale ne concordait pas du tout avec l’idéal Masculin type de la famille ! Et si jamais Connor se révélait de plus en plus attiré par les jeux tactiles en compagnies de jeûnes gens de son âge ?!? Hors de question de laisser pareille disgrâce se faire sans réagir !!!

Tolérants dans l’âme mais franchement peu désireux de voir leur fils unique ne pas perpétuer la lignée en jouant exclusivement avec des beaux éphèbes, les parents firent immédiatement cesser l’activité et prirent dès le lendemain rendez-vous dans la boutique nommée Sky Dust pour un souhait des plus… particulier concernant le futur de leur progéniture.

« Et tu seras une bête vile et monstrueuse tant que tu n’auras pas pris femme pour épouse ! »

Tels furent les termes de ce souhait marquant Connor dans son être le plus profond. Il allait maintenant devoir assumer une hétérosexualité sincère sous peine de demeurer à jamais bestial… mais pas de chance, être une Bête ne le gêna nullement et le souhait fit plutôt la peine de ses parents qui n’avaient pas escomptés de tels termes dans le contrat tissé avec la boutique de Shook Shook Road, que celle de l’enfant qui se retrouvait à pouvoir faire des choses monstrueusement « cool et vraiment chouette » avec sa désormais seconde apparence de chiot.
Chagrinés de cette déconvenue mais ne voulant pas baisser les bras, Savage Mère et Père se mirent à éduquer plus étroitement leur fils et la bête en lui, construisant pièce à pièce de nombreux tabou sur l’homosexualité tout en poussant leur enfant à idéaliser la Virilité et donc l'acte de reproduction d'hommes au torse couvert d'une belle moquette de poils masculins avec des frêles demoiselles très féminines. Cette ambivalence dans son éducation morale finit pas produire la Bête que nous côtoyons désormais et fit s’orienter Connor vers un métier d’action plein de sueur et de testostérone… Policier des Contes !

Ses parents bénirent ce choix avec un soupir non feint de soulagement, puisque le rejeton avait jusque là hésité entre agent de police et gardien de mouton dans un pâturage de montagne où, disait-on, les jeunes bergers tissaient d’intimes secrets loin de leur famille officielle.
Envoyé à l’Académie des Contes, Connor se démarqua bien vite par ses capacités physique et son flair de limier ainsi que par d’autres particularités moins glorieuses auprès de ses cadets… Il reçut d’ailleurs son surnom de « Mister B. » lors de sa première année après qu’on l’ai retrouvé à prendre des photos de ses camarades pendants les exercices en salle de musculation.
« Une grave méprise, je ne faisais que de faire des photos pour les dossiers de bourse d’étude. » se justifia Connor alors qu’il comparaissait devant le conseil de discipline plutôt amusé de voir à quel point le choix des angles de photos allait mettre en avant le pectoraux virils et biceps gonflés des boursiers pour les dossiers officiels.
Ces frasques, répétitives et toujours originales surtout dans les explications emplies de mauvaises fois de Connor pour se justifier ne suffirent cependant pas à lui éviter d’être finalement diplômé et promu à la Police des Contes, dans le service des Cas Dangereux et Désespérément Désespérants pour mieux canaliser la fougue de la Bête à travers l’action trépidante de la chasse au criminels de tous poils !

…Et attention, il arrive pour prendre ses fonctions dans les jours à venir ! Cachez-vous messieurs les criminels !


Hors Rp'

Premières impressions concernant le forum: Damned comme c’est… délirant, original, et si bien décrit qu’on en dévore les textes explicatif comme des petits gâteaux accompagnant un Thé de chapelier ! *_*
Éventuelles idées pour l'améliorer: Changer de bannière ? XD Désolé mais celle trônant actuellement en haut de page ne me compte pas parmi ses Fans.
Comment nous avez-vous découverts: Bouche à oreille.
Depuis combien de temps faites-vous du Rp': Depuis 7 ans bien que mon orthographe et ma conjugaison demeurent correctibles.
Évaluation de votre activité sur le forum: Régulière dans mes passages mais sporadique dans mes lâchages de textes RP construits.
Code: Validé by Walinou ♥️


Dernière édition par The Beast le Dim 20 Juin - 20:23, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Be a bisexual beasty Beast Dim 20 Juin - 20:07

    Bonjour \ô/

    A modifier ~> pas de famille royale à Malkins ♥️ la noblesse, l'aristocratie, les snobinards, c'est tout bon, mais pas de sang royal ♥️
    L'homophobie ~> l'unique raison serait, et cela se justifie vu ton niveau social, le problème du "comment avoir son quota d'héritiers sinon" 8D mais moralement parlant, non. Je te conseille de lire le sujet suivant : ici.

    Y a deux trois fautes de ci de là mais si peu nombreuses qu'on ne t'en tiendra pas rigueur :D

    (Je suis fan du personnage sinon 8D mais ta réflexion sur la bannière vient de me traumatiser - presque - à vie. /SBAFF/ ♥️)


// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
avatar
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Be a bisexual beasty Beast Dim 20 Juin - 20:26

Je me plie de bonne grâce à tes demandes, exit la couronne, exit l'homophobie et bienvenue le culte de la descendance :D
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Be a bisexual beasty Beast Dim 20 Juin - 20:47

    Je te valide avec grand plaisir de ce pas 8DDDD Bienvenue chez les bleus !

    Edit ; pour la ban' tout de même, c'était pas terrible le commentaire... Parce que tu vois, si l'on demande vos idées pour améliorer, c'est qu'on attend quelque chose de constructif, or là, à part nous faire comprendre que c'est moche, je ne sais pas tellement à quoi tu t'attends outre le fait de provoquer quelque triste crise de confiance. C'était maladroit et relativement inapproprié ici. :')


// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
avatar
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Be a bisexual beasty Beast

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Be a bisexual beasty Beast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» The Beast Below [OneShot 162X]» The Beauty & the Beast» Itchi» The Beast!» (n°15) Une bonne nuit de sommeil! On peut toujours espérer, non? [PV Beast]+ [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches-
Sauter vers: