En échange de sous-sous ♥
Monter son commerce ô/
Consommer - s'endetter

Le poulpe meurt, l'encre reste.
Forum fermé ๑ nouveau fofo mad in Wawa, Lilice, Hoot et Bhou. RPG mission 404 spécial geek. A très bientôt pour ceux qui sont intéressés 8D

the walking web ; hacker vaillant, rien d'impossible.
intrigue n°1
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla.
ploup'nyouz
01 Novembre 2011 - Happy Halloween !! Une ribambelle de citrouilles fait son apparition dans les smiley et l'event Chasse à la citrouille d'or s'organise. Aux participants ; vous avez jusque samedi matin pour vous concerter et confectionner votre kit de survie par ici. FIGHT ♥

28 Juin 2011 - Nouveau thème, tout frais-tout crème, un gros hiatus d'une semaine et deux jours. Crazy Tale fête ses deux ans et quelques miettes \ô/ On vous attend ici pour laisser un petit message d'amour ou simplement pour commenter les surprises qui débarquent enfin !

26 Juin 2011 - Mise à jour des top-partenaires décédés ou perdus de vue, si l'on vous a mangé votre bouton sans faire exprès, prévenez-nous !

20 Juin 2011 - Le groupe des Epouvanteurs est de nouveau ouvert. N'hésitez pas à rejoindre les vilains rouges ♥
soldes & publicités
C'est les soldes chez Zebediah's Lair !! 30% de remise sur les articles fleuris, 20% sur les bougies. Des affaires en or jusque SEPTEMBRE, profitez-en ! Passez au Mc Drive pour bénéficier des tarifs-soldés. Par ici

Faites abstraction du rangement, des bocaux bizarres et objets gluants, chez Larkins et ce jusqu'au 20 SEPTEMBRE, pour deux produits achetés, le troisième est offert !
Lavage de cerveaux
Demandes rp - Montagne de muscles verdoyants recherche compagnon bavard - ou bavarde ♥ - pour meubler les petits silences de son existence par ici ; Vampire givrée désire croquer la vie à pleines dents en compagnie d'un ou deux volontaires par là ! Sinon, manifestez-vous de ce côté.

Topics libres - Aucun pour le moment.

Recrutements - Envie de se faire exploiter jusqu'à la moelle des os ? Trop de frustration dans votre vie, il faut vous défouler et ce, en tout anonymat ! Ne cherchez plus, le staff a besoin d'un modérateur rp, enrôlez-vous ici...

Ça gazouille, ça grésille, ça gazouille et ça frétille : Gazetteux, plume de poulet et encre de poulpe dans les mains, nous observons et nous sommes toujours là. La Gazette recrute et lobotomise, ici.

Favorisez - les traqueurs et les consultants, de préférence. Du côté des personnages prédéfinis, nous recherchons dans l'urgence un futur Mirror et une Ursula... ♥
Coups de cœur
Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla. Blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla blabla.

Air-Paix
Heberger image

Graph, entraide & autres

Partagez|

Je t'aime, moi non plus ♥ |King Of Mice|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Je t'aime, moi non plus ♥ |King Of Mice| Ven 25 Juin - 13:19

Rose, non, pire, jaune ! Mauve ? Rose, c’est bien. Voila. Oh, dois-je vous expliquer ce que je manigance chers lecteurs ? Soit, soit, allons y. Ce matin, en me levant, je constatais que j’étais seul. Seul au monde, oui, je suis pauvre, je suis laid et qui plus est je suis étrange, qui voudrait de moi hm ? MAIS ! Une illumination divine vint me frapper l’esprit, à tel point que j’en conserverais surement des séquelles, comme si je n’étais pas assez toqué comme cela. Il y avait longtemps que je n’avais pas vu Sieben, roi des souris, adorables bestioles qui néanmoins se font écraser si facilement…oui, j’ai tendance à empaler certaines d’entre elle dans ma demeure par ma canne, de quoi rendre notre ami fou de rage ♥.

Depuis quelques temps le jeune malkinsien m’évite ! Le bougre ! Je suis donc contraint, en bon camarade de m’assurer que tout va bien et afin d’enterrer la hache de guerre de notre petite querelle dernière, je me suis rendu seul à Shook Shook Road dans un magasin particulièrement attrayant. L’endroit en lui-même est si particulier que j’étais certain de trouver ce qui ferait mon bonheur et évidemment celui de mon amour de souris géante ! Mais patience, patience ! Il me fallait être discret si je voulais l’attraper, j’enverrais simplement un collie à l’attention de mon cher ami. Aujourd’hui, pour qu’il se doute de mes intensions douteuses, ow ? Ais-je dis douteuses ? Je me suis mal exprimé, autant pour moi. Ma langue ne semble vouloir se tourner sept fois dans ma bouche ! La coquine !

Mais, disais-je, pour que mon martyr préféré se doute de mon petit cadeau, il fallait que je le vois. J’eus donc demandé une jolie boite dans laquelle le petit monstre rose pourrait respirer et se tenir tranquille puis, marcher en faisant attention de ne mettre mes pieds dans une flac. Je me mis donc à flairer une piste, comme ces étranges animaux de compagnie des humains, les chiens. Nous avions mieux nous, êtres magiques, mais ne nous attardons pas trop sur ces détails futiles, Sieben n’attend pas, il joue à « qui se cachera le mieux du vilain photographe », mon jeu préféré ! Oh ! Une odeur familière ! Non, ce n’était pas une souris, mais presque ! Je le sentais, il était tout proche !

Mais une question me brulait les lèvres, que faisait-il dans un endroit pareil, surtout lui qui prônait le calme, la discrétion, le silence. Ce personnage bien triste dont je dresse un tableau n’avait aucune minute de répit pourtant. Entre sa reine, la Miss Alice dont j’ai eu certains échos et ma propre personne qui lui tourne autour pour essayer de lui arracher ne serait-ce qu’un sourire de joie, le pauvre petit risquerait de devenir totalement fou ! Oui, totalement puisqu’en étant un Malkinsien, nous savons déjà que la folie est une partie de nous tout comme la corruption chez l’homme, ce déclin semble donc nous ronger et nous luttons inlassablement contre ! Moi, je ne lutte pas, je suis fou et j’assume parfaitement ce statut !

J’approche, ma canne en avant, je le sens, il me pique le nez ! C’est lui ! La ! J’envois donc la canne sur un pied qui n’est autre que le sien, comme lors de notre première rencontre, mais que pouvais-je faire d’autre pour attirer son attention ? J’aime le contrarier, la tonalité de sa voix est si douce et si rauque qu’elle me ferait presque frissonner.

« Ow…que je suis navré très cher, veuillez pardonner un pauvre aveugle sans défense…oh, tien ? Une odeur familière, souris, mort, rat, solitude ? »

Je me mis à tourner autour de mon adorable souriceau, humain ses vêtements, posant finalement mes mains sur ses épaules en approchant mon visage de son cou. Hm…quelle joie de retrouver sa présence, je m’ennuyais de lui à vrai dire, n’ayant autre personne à enquiquiner, quoi de mieux lorsqu’il s’agit de retrouvaille ?

« Hm…une pincée de renfermé et un costume de trois jours ? Une odeur de petite fille, elle a les cheveux blonds…hm…Serait-ce toi Sieben ? Quel hasard ! Que fais-tu ici ? Tu me cherchais ? Oh, je m’inquiétais, le savais-tu ? Je comptais justement te rendre visite ! J’espère que tu ne m’en veux plus pour ce malheureux accident…pauvre luciette, paix à son âme, je t’assure qu’elle est morte sur le coup ! ♥ »

Je parlais bien évidemment de cette souris espionne, mais je ne pouvais me reprocher sa mort, c’était contraire à mes principes ! Les rats et les souris m’espionnent, les rats, passent encore, nous nous ressemblons et nous sommes côtoyés de nombreuses années, quant aux souris, je détestais ce genre de tour de la part de mon ôte, après tout…je préférais le contact…réel, aucun intermédiaire ne devait s’immiscer entre lui et moi. Possessif ? Qui ça ? Trish ? Allons donc ! Bien…hm….je dois me rendre à l’évidence, Sieben m’intrigue, il m’amuse et je n’ai aucune envie qu’il se laisse martyriser par d’autre si ce n’est la demoiselle aux cheveux d’or, après tout…je ne peux la lui retirée, puissante maitresse de son être tout entier et admirable personne que je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer. Je suis sure qu’elle m’apprécierait ! Qui n’est pas attendrit par mes adorables impolitesses ? Tout mon charme et mes vertueux atouts ?
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus ♥ |King Of Mice| Mar 27 Juil - 15:58

Oh nan pas lui, il le fait exprès n’est ce pas. Laissez le moi, que je l’étripe.

Tout va bien, tout es normale. Ton banal quotidien te convient parfaitement. Et pour cause, tu travailles sous ses ordres. Tout ne peu être qu’amer et épicé. C’est cela qui te plait. Se train de vie répétitif et pourtant soumit a tellement de bouleversement causer par la jolie blondie. Une envie, un caprice. Tu ne cherches plus à savoir le pourquoi du comment. Tu n’en as pas besoin. C’est pour elle, c’est suffisant. Tu te fais mener par le bout du nez, et le pire, c’est que tu aimes ça. Un peu de temps libre, tu en profites pour continuer tes expériences sur le poison. Car oui, tu es tellement sérieux que même à tes rares moments de repos, tu travailles. C’est nécessaire, comment pouvoir supporter plus longtemps ta faiblesse. Il te faut trouver un moyen de défense. Miss Alice elle-même t’a fait remarquer l’êtas de ton corps, et ce a plusieurs reprises. Inacceptable. Il faut agir. Seulement, développer des muscles prend du temps. Et les moyens pour les obtenir ne te tentent pas vraiment. Tu as essayé une fois, une approches du coté de la salle de sport. L’odeur de transpiration t’a fait repartir aussitôt. A moins que se ne sois la vu des autres membres présent… Bah ouais, tu ne fais pas vraiment l’affaire à coté. Pas questions pour toi de paraitre ridicule. C’est que tu as une certaine fierté… Tu as donc choisi de dévier le souci de la force physique. Tu augmenteras ta technique. Tu ne doute pas un seul instant de tes capacités intellectuel, t’a confiance en sois surprend même quelque fois. Au boulot. C’est à croire que tu as toujours besoin de faire quelque chose. Etre le nez dans des papiers, des calcules. Prendre en note ce que tu as retenu. Et agir pour elle, lorsqu’elle le demande. Ne pas te laisser un instant, un moyen de ne pas penser aux choses fâcheuses. Aux autres.

Expérience numéro 1, concentration extrême. Produits dangereux pour expérimentation à risque. Pas bruit dans la chambre. La porte claque, l’expérience loupe. C’était combien déjà ? 3 gouttes ? T’as bien du verser la totalité du contenu. Oh la belle blanche. Explosion imminente. Pas grand-chose, juste de quoi foutre ton bureau sans dessus dessous. Han ! Le costume, le costume !!!! Il est fichu, tu soupirs. Tu te tournes vers elle comme si de rien était. Elle semble un peu surprise à la vue du champ de bataille. Tu rangeras, promis. Allez hop Sieben, c’est pas le moment, direction Sook sook road. Quelque cours à faire Mister souris. Juste le temps de changer de costume, pas question de sortir comme ça. Et tu y seras. Tu laisse ton plan de travaille ainsi, a regretter. Le désordre te gène, tu régleras ça a ton retour. La, il n’est pas question de la faire attendre. Un peu de route, et on y est. Malgré la foule tu aimes les rues animées. Il y a toujours beaucoup à entendre. Tes oreilles on tendance à trainer si facilement. Et les rumeurs sa cours si vite. En parlant de ça tu ferrais mieux de faire attentions, a trop te concentrer sur les autres tu as manqué de peu une de ses flaques. Tu n’as pas le temps de t’égarer tu dois lui ramener ce qu’elle désir. Entrons donc dans le dit magasin et revenons à nos douces habitudes. Et tout ça sans le moindre souci. Sans soucis, c’est un terme qui n’existe pas quand il est dans les parages. Il a ce don, ce record. Personne ne t’énerve plus vite que lui. Ravalant ta douleur pour ne pas hurler. Cela lui aurait que trop fait plaisir. Tu ne te retournes surtout pas. Tu espères encore un peu que ce n’est qu’une douce illusion. Non, il n’est pas la. C’est simplement ton imaginaire qui te joue des tours. Tu aurais encore préféré être fou. Il faut toujours, toujours qu’il soit dans tes pattes. Ça l’amuse ? Pas toi. Tu croyais pourtant lui avoir faire comprendre ta pensé a votre dernière rencontre. Peu être est il simplement mazo. Les gens se trompe finalement, quand on voit Trish, à coté t’es parfaitement normale. Continues de fermé les yeux Sieben, surtout ne les ouvrent pas, n’écoutent pas se qu’il eux te dire. Il n’existe pas. Tu vas lentement les rouvrirent et il aura disparu n’est ce pas ? Négatif. Ses mains sur tes épaules, ses mots, et ta colère qui ne fait que grandir. Combien de temps avant l’explosion ? Tu as plusieurs choix, l’ignorer encore, comme il t’arrive presque a chaque fois d’essayer de le faire. Ou bien t’énerver contre lui. Ce n’est pas vraiment ton genre. Mais il a cette façon d’agir sur toi. Un vrai détonateur.

« Mon costume est neuf, la couleur des cheveux de Miss Alice ne te regarde pas, et jamais je ne te chercherais et tu le sais. Je n’ai pas était assez clair la dernière fois ? »

Tu t’apprêtes à partir tu l’as déjà trop vu. Seulement tu dois avoir un petit gamin rancunier. Nan, tu ne t’es remit de cette perte dans tes troupes. Qu’il se taise, vite. Tu as des envies de meurtres et cela ne va pas s’arranger.

« Et laisse Luciette en dehors de ça ! »

Ça y est, il nous la vexé…


Je hais le monde, le monde me hait.
Et vous savez quoi ? J’en ai strictement rien à foutre .
avatar
King of Mice
team steak haché
team steak haché
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus ♥ |King Of Mice| Mer 28 Juil - 14:32

Pauvre petit être que je martyrise là ! Mais que voulez vous, je suis incorrigible, l’intonation de sa voix m’indique un certain degré de colère que je me dois de respecter, encore que j’aimerai dépasser les limites pour savoir une bonne fois pour toutes ce que je risquerais d’encourir comme sentence…mais, si la mort m’attend, alors qu’elle ne vienne pas de si tôt, je suis un malkinsien tellement occupé qu’il ne faudrait me supprimer pour rien au monde ! Que seraient ces terres sans un aveugle aux dons nourrisseur de corruption ?

« Un costume neuf, tient donc ? Alors il s’agit de ton odeur naturelle, depuis combien de temps n’as-tu pas senti l’eau couler sur ton pauvre petit corps frêle mon adorable Sieben ? »

J’émis un léger rire histoire de parfaire son agacement, ne pouvant retenir davantage la satisfaction que m’apporter sa présence. Voila que je le vexais, pauvre petite chose, cette souris avait été la plus maligne de toutes et je promettais de ne pas recommencer si Sieben venait me rendre visite plutôt que de m’envoyer une de ces misérables bestioles. Mon menton vint rapidement se poser sur son épaule, essayant de lui extirper un sourire que je ne verrais de toute évidence pas, quel dommage ! Ce doit être beau à voir ! Je n’eus aucun mal à tirer ses joues vers le haut, mes deux index sur les coins de ses lèvres, sa chair si tendre et pourtant si ferme, hm…il m’en mettrait presque l’eau à la bouche ! Je susurrais à son oreille d’une voix plus sensuelle, mais me connaissant, on pouvait facilement deviner qu’un certain sarcasme serait de la partie.

« Mon cher Sieben, si seulement tu venais me rendre visite plutôt que de m’envoyer tes souris, il y aurait moins d’accidents ! Vois-tu, j’aurais plus de mal à te tuer qu’une si…petite, minuscule, microscopique…souris. »

Mes lèvres si proches de son oreille que j’en aurais pu mordre la chair et gouter à son sang, non pas que ce genre de passe temps avait un quelconque intérêt pour moi mais, Sieben et moi étions deux opposés, se détestant mutuellement et pourtant je ne peux me passer de sa présence. Seulement, s’il venait à disparaitre, quel en serait mon sentiment distingué ? Et bien je n’en ai pas la moindre idée et cela me convient parfaitement, puisque ce n’est pas près d’arriver, à moins qu’il ne daigne plus se nourrir comme j’en ai bel et bien l’impression.

« Mais, dis moi, serais-tu devenu fou mon…ami ? Tes épaules sont si fines que je te soupçonnerais presque d’ignorer ta faim, je suis sur et certain que ton ventre cri famine…de délicieux gâteaux maisons, du thé….n’en as-tu pas envie ? Je serais ravi de faire de toi mon invité ! »

Je savais que ma présence l’insupportait et, qu’il détestait par-dessus tout que l’on le touche, chose que je fis bien entendu, ayant toujours eu un penchant pour transgresser l’interdit…qui plus est, je pouvais comprendre à présent quelle en était la raison, ces costumes cachaient ses évidentes maigreurs. Je fis glisser mes mains sur ses côtes, essayant au passage de le chatouiller, après tout, qui ne tente rien n’a rien…ce serait tellement dommage ! Tâter un peu du corps musclé de mon si précieux roi des souris m’emplit d’un bonheur extrême, je jubilais de plaisir tandis qu’il bouillait de colère…n’est ce pas un tableau ridiculement comique ?

Je récupérais enfin ma canne, remettant mes affreuses binocles convenablement afin que l’on n’y voie pas mes deux gouffres, heureusement que je suis doté d’un charisme exceptionnel, compensant largement avec ma laideur naturelle, que serais-je sans cela ? Je me le demande bien, mais la n’est pas la question du jour, nous devions peut-être nous axer un peu plus comme il se doit sur le bellâtre aux allures pincées que j’étreins. Je sentais se contracter ses muscles, j’en suis tout chose ! Mrr…quel plaisir ! Colère, frustration, bonheur ? Un semblant d’activité dans sa misérable vie que je me plaisais à égayer un tant soit peu…que ferait-il sans moi ? Je suis une raison de vivre suffisante n’est-il pas ? J’en venais parfois à envier cette petite demoiselle qui occupe ses pensées comme son cœur…ce que j’aimerais le tenir entre mes mains, avoir le droit de vie et de mort sur un être…autre que ces misérables bestioles, s’entend.

« Serais-je en train de t’énerver très cher ? Tu sais sans aucun doute que ce n’est pas mon but ? Et que…quand bien même j’en aurais eu l’idée je ne l’aurais mise à exécution n’est ce pas ? »

Quel menteur j’étais, déformer la réalité à toujours été l’un de mes jeux favoris, encore fallait-il savoir s’y prendre et je pense être un maitre en la matière. Mon égo surdimensionné n’a de cesse d’importuner ce cher souriceau jusqu’à ce qu’il puise son dernier souffle ! Je nous imagine, si vieux pourrons nous être, ma canne se coinçant par une maladresse certaine dans un déambulateur…oh…que se serait regrettable de l’empêcher d’avancer…mais tellement plus facile qu’à l’heure actuelle, puisqu’il a de bonne jambe, mais sa santé est peut-être un moins qui me permettra de le rattraper facilement…que j’aime ces petites inconvenances qui tendent à me rapprocher un peu plus de lui à mesure qu’il essaye de se défaire de moi…s’en est presque excitant de penser que j’ai un minimum d’emprise sur son être…Miss Alice aurait de quoi être jalouse, si encore elle pouvait être capable d’un quelconque sentiment..
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Je t'aime, moi non plus ♥ |King Of Mice|

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Je t'aime, moi non plus ♥ |King Of Mice|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A» [Inutile] J'aime / J'aime pas» Une musique que j'aime bien....
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: rp-
Sauter vers: