AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

[ Distorsion ] Puss, par Schroedinger || Dune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: [ Distorsion ] Puss, par Schroedinger || Dune Mer 4 Aoû - 18:49

Aujourd'hui était un grand jour pour Mars, en effet, les ventes du ticket pour le concert de Peter venait de commencer précisément depuis 1 heure et 24 minutes. Certes, I.Karus s'en voulait comme un rat qui s'est prit dans un piège par cupidité en voyant un morceau de cheese, mais ce n'était pas de sa faute s'il n'avait pas pu sortir du travail plus tôt. Son patron était en fait un si méchant homme que le pauvre chaton n'avait pas pu prendre son jour de congé aujourd'hui, parce que « vous savez bien que les lundis sont les jours les plus bondés ! Sans compter qu'aujourd'hui, nous fêtons la sainte Plectrude de Kampa Nils, et vous savez bien ici l'importance de cette fête ! »

A peine la cloche avait-elle sonné l'heure de la délivrance que Puss avait plié bagage et s'était rué dans les rues de Wonderland pour aller chercher son trésor. Il était à présent en plein cœur du centre ville, et il entra aussitôt dans son magasin de musique fétiche. Il n'allait qu'à celui-là, ce qui lui avait rapporté le mérite de devenir adhérent et donc connu des vendeurs. Il n'avait plus, de fait, à expliquer longuement et en bafouillant ce qu'il désirait acquérir. En le voyant arriver, le vendeur lui fit un grand sourire et lui tendit son billet.
« Tenez, je vous l'ai réservé dès que j'en ai reçu ».


Mars s'inclina au moins trois fois et balbutia un « Merci » très difficilement. Il faillit en devenir rouge mais se contint.
« Q.. Combien vous, vous dois-je... monsieur ? » Et bien qu'il le connût depuis un moment, Puss était encore incapable de l'appeler par son prénom, de le tutoyer, ou encore d'arriver à prononcer une seule phrase devant lui sans buter sur un mot ou laisser des blancs suspendre entre deux autres.
« 200 Yubas, grâce à vos points. »


Puss paya, se courba encore une ou deux fois, et sorti. ENFIN ! Il l'avait ! Il le porta à bout de bras, vers le ciel, comme un nouveau né – et peut-être aussi, inspiré par une vieille influence de son enfant, d'une histoire dans le genre où une progéniture chérie était ainsi glorifiée devant l'Eternel (Soleil s'entend). Puis il le ramena vers son buste, comme s'il lui faisait un câlin et, les bras croisés, fermes, le regard hagard, il entreprit de rentrer chez lui.

Anxieux, il scrutait chaque Malkinien, chaque Malikienne, chaque chien s'il le fallait et avançait d'un pas rapide. Il ne voulait pas que ces brigands lui vole son trésor, il était bien trop précieux !

Mais à force de fixer tout le monde, il ratait malheureusement les personnes véritablement dangereuses...


Dernière édition par Puss In Boots le Lun 30 Aoû - 17:33, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [ Distorsion ] Puss, par Schroedinger || Dune Dim 29 Aoû - 15:18

Dune ne se sentit pas vraiment fraîche, lorsqu'elle sortit du lit ce matin-là. Premier point négatif, qui déjà fit poindre sous son crâne endolori la mauvaise humeur traditionnelle des lundis : la potion de Mars de la veille avait vraisemblablement cessé de faire effet – ce dont elle se rendit compte de manière assez peu agréable, lorsqu'elle tenta sans succès d'utiliser l'urinoir. La suite ne devait être qu'une succession de telles mauvaises nouvelles : sa réserve de potions épuisée, le vieux bâtiment désaffecté qu'elle squattait bientôt récupéré par une quelconque société magique, sa bourse de yubas lamentablement peu gonflée, et l'odieuse certitude que le prochain gros 'coup' ne se ferait pas avant deux semaines.

Elle allait donc devoir vivoter dans les prochains jours, renoncer aux beaux hôtels, aux demoiselles de luxe, à ce précieux train de vie qui, chaque fois qu'elle y goûtait, semblait l'aspirer plus encore. Bientôt, elle le sentait, elle ne pourrait plus s'en passer – cette sensation de vide grandissait dans sa poitrine, à côté du creux laissé par l'absence de son alter-ego masculin, et la similitude entre ces deux besoins dévorants ne pouvait que l'inquiéter davantage. Et puis ! Ça ne faisait pas même dix jours que le dernier 'coup' avait eu lieu : elle n'avait pas encore fini de polir la surface des quelques masques qui y avaient servi, encore moins de les repeindre pour leur rendre leur anonymat. Oui, décidément, l'argent partait trop vite ; il lui faudrait sans tarder se trouver quelques riches Malkiniens à débourser. Et quel meilleur lieu pour ça que Wonderland ? Risqué, sachant que les deux derniers 'coups' s'étaient déroulés là-bas ... Mais le piquant de l'aventure ... !

Enfin, avant tout, passer chez Oz's refaire le plein dans la mesure de ses moyens. Elle compta les pauvres petites pièces qui bataillaient faiblement dans sa bourse : pas plus de soixante-dix. Bon ! Les poches en premier, dans ce cas ! Plus tard, les potions ; jusque là, la frustration ! Et ce fut ainsi fort énervée, fille malgré ses habits larges et le masque de vieillard qu'elle enfila, que Dune débarqua dans les rues de Wonderland.

Malgré son invraisemblable accoutrement, elle passait relativement inaperçu – ou peut-être justement grâce à lui ... Elle avait l'air d'un rejeton de carnaval, s'amusant sagement dans les rues à contempler les vitrines de sous son gros nez de bois, et on ne pouvait que s'imaginer ses parents non loin, la surveillant d'un œil tendre. En tous cas les regards qui passaient sur elle ne s'attardaient généralement que sur le masque, en admirant ou critiquant la forme et les couleurs, la profondeur des orbites, le réalisme clownesque de l'expression ; si bien que plus personne ne faisait attention à ses mains, lesquelles, vives et discrètes, soutiraient ce qu'elles pouvaient des trop grandes curiosités de badauds.

Dune en était à son troisième porte-monnaie, lequel s'était avéré tout aussi désespérant que les deux précédents, lorsque une victime potentielle attira particulièrement son attention. Ce jeune homme-là portait sur lui, sinon une intense mièvrerie, du moins un elle-ne-savait-trop-quoi qui le faisait sembler, d'après son imparable flair de pickpocket aguerri, une proie facile. En outre ce qu'il serrait contre lui paraissait infiniment précieux tant il affichait clairement son intention de le protéger de sa vie s'il le fallait, surveillant chaque être qui croisait sa route. En voilà un qui serait soit fort coriace, soit incroyablement facile à avoir ... Dune, bien évidemment, s'y essaya.

La bourse, qu'il venait vraisemblablement tout juste de ranger, glissa de la poche à sa main comme si son destin n'avait jamais été que d'atterrir dans cette paume. Et elle aurait sans doute dû s'arrêter là ... mais, enfin, on ne lutte pas contre sa nature profonde ! Le billet, sur la poitrine de l'homme, l'aguichait honteusement de ses obscènes petites ondulations au rythme des pas de son porteur, et une bête curiosité s'amusait à attiser son envie ; si bien qu'elle céda, sans même une tentative de retenue, à cette basse pulsion.

Hélas, la petite voleuse avait beau pouvoir se vanter de grandes qualités en matière de rapines, la subtilisation du billet ne se déroula pas sans encombres. Si elle parvint au final à arracher l'objet des bras de son propriétaire, elle ne put garantir une totale discrétion ; et ne lui resta alors que la solution de dernier recours, triste par son manque absolu de subtilité mais toujours aussi efficace : la fuite.
avatar
Dune Aracus
mlle. tout-le-monde... ou pas !
mlle. tout-le-monde... ou pas !
HUMEUR : Frénétique
BOITE A JETONS : 0000

FICHE : One Mask to rule them all, One Mask to find them
NOTEBOOK : One Mask to bring them all and in the darkness bind them. Muahaha.
Revenir en haut Aller en bas

[ Distorsion ] Puss, par Schroedinger || Dune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Campagne Dune : La Maison» Dune ou Starcraft» Distorsion spatiale [Magie Humaine] REFUSE» Tournez le vent la dune à l'envers» LE MONDE DE DUNE
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: rp-
Sauter vers: