AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez|

Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail. Sam 19 Juin - 23:35


    Identité
    .

    Nom ;; Skellington.
    Prénom ;; Jack.
    Surnoms ;; Jack O'Lantern, le Maître d'Halloween, le Roi des Citrouilles, l'Espèce de psychopathe juste derrière toi… =D
    Âge ;; Entre 25 et 30 ans d'apparence.
    Date de naissance ;; Un 31 octobre, what else ?

    Emploi ;; Membre des Epouvanteurs, Lieutenant.
    Ville natale ;; Woollyland.
    Orientation sexuelle ;; Bisexuel.
    Don surnaturel ;; Pyromane à temps complet, j'ai mis l'feu à tout ce que j'ai… touché ♪

    Morphologie
    .

    Jack O'Lantern ; un étrange personnage assurément, dont la folie se lit jusque dans son apparence. C'est ce qu'on dit. C'est ce qu'on dit, et on aurait bien raison. Grand et dégingandé, le Maître d'Halloween est une créature atypique ; allures androgynes et membres frêles semblant s'étirer à l'infini, il évoque plus sûrement un épouvantail ou une poupée désarticulée qu'un humain. Dérangeant par sa seule présence, il instille chez ceux qu'il rencontre une impression d’inquiétude sourde et de malaise, d'angoisse même. Toujours vêtu de noir, avec parfois des touches de rouge ou de orange, ses habits sont le plus souvent sales et rapiécés de toute part, exception faite de ses chaussettes rayées noires et oranges auquelles il est énormément attaché. Sur son crâne se retrouve vissé en permanence un couvre-chef improbable, entre le béret informe et le képi militaire, qui lui cache les yeux et la moitié du visage. Sa démarche est elle aussi particulière : Jack ne marche pas, il sautille. Ses mouvements sont saccadés, maladroits, comme s'ils n'étaient pas complétement maîtrisés ; une sorte de pantomime dérisoire qu'il se plaît à exécuter.
    Passons au visage maintenant. Emacié, creusé par la fatigue et une mauvaise hygiène de vie, il est d'une pâleur presque cadavérique – comme s'il n'avait jamais vu la lumière du jour, ce qui n'est pas loin de la vérité. Jack a les cheveux noirs de jais, qui pendent le long de son crâne en un amas désordonné et très visiblement négligé. Sa bouche est quant à elle très fine, presque inexistante ; ses lèvres sont minces et décolorées, dévoilant quand elles s'étirent en un sourire des dents d'une blancheur éclatante. Un clown grimaçant, voilà à quoi on pourrait encore le comparer. On ne peut donc pas franchement parler de beauté, mais l'ensemble a malgré tout chez lui un certain charme – un brin morbide, il faut en convenir, m'enfin, tout les goûts sont dans la nature. Mais le plus impressionnant, ce sont ses yeux sombres, profondément enfoncés dans leurs orbites. Tantôt sans vie, tantôt brillant d'un éclat de démence, toujours perçants comme s'ils cherchaient à vous sonder au plus profond de votre âme… Un seul regard et vous voilà perdu, happé dans un océan de ténèbres. Un voyage dont on ne revient pas, il y veille attentivement.

    Personnalité
    .

    Rares sont ceux qui connaissent réellement Jack, ou même qui ont seulement cherché à le connaître. Il faut dire que le personnage ne jouit pas de la meilleure des réputations possibles : criminel notoire, connu pour être aussi tordu qu'imprévisible, il suscite plus souvent la crainte que la sympathie. On le dit cruel, malsain, psychopathe, et c'est sans doute vrai. A vrai dire, lui-même ne cache pas le plaisir sadique, délicieux entre tous, qu'il éprouve en torturant ses victimes avant de les immoler. Lire la peur, l'impuissance, le désespoir dans les yeux de quelqu'un ; entendre ses cris de douleur et ses supplications pour sauver sa misérable vie ou simplement abréger ses souffrances, avant d'être finalement brûlé vivant… rien n'est comparable à cela, à la sensation de plénitude et de joie indicible que cela lui procure. Jack tue, parce qu'ainsi il se sent vivre. C'est aussi simple que ça.
    Au delà de ça, Jack est quelqu'un de joyeux et volubile. Si si, j'vous assure. Vous le verrez plus souvent en train de s'extasier devant quelque chose que de mauvaise humeur : curieux de tout et de tous, constamment à la recherche de nouveautés et d'expériences inédites, il est enfin de compte assez semblable à un jeune chiot – incapable de tenir en place. Chez lui, le besoin d'être diverti (comprendre : occupé) est impératif ; autrement, il devient exécrable et empoisonnant pour tout le monde. C'est en général lorsqu'il s'ennuie qu'il se met à faire des farces plus que douteuses à la Reine de Cœur, sa « victime » préférée parmi les Epouvanteurs. Néanmoins, personne n'est réellement à l'abri ; voilà pourquoi on évite soigneusement de le laisser sans quelque chose à faire, même futile en apparence. Paradoxalement, il peut se montrer extrêmement paresseux et refuser net toute tâche qu'on lui confierait, préférant passer la journée à dormir et se gaver de sucreries bien au chaud sous la couette. Il lui arrive aussi de disparaître des jours entiers sans prévenir quiconque, simplement sur un coup de tête.
    Les humeurs ont ainsi, chez Jack, une place de premier ordre. Quand on sait l'amadouer, « le caresser dans le sens du poil » comme on dit, il obéïra sans discuter et avec un zèle exemplaire. Mais la moindre contrariété peut le plonger en l'espace d'une seconde dans une colère noire, tenez vous le pour dit. Il est comme ça, Jack : capricieux et lunatique, aussi inconstant qu'une girouette. Versatile et excessif dans ses comportements comme dans ses passions, il est du genre à s'enthousiasmer pour quelque chose pour mieux s'en désintéresser l'instant d'après. Voilà pourquoi ses victimes ne survivent jamais à une première confrontation, il se lasse bien trop rapidement. Egalement impulsif et irréfléchi, le Maître d'Halloween planifie rarement ses crimes : il se laisse porter par son envie du moment, tout bêtement – le principal étant de faire ce qui lui plaît, de la façon la plus originale et inventive possible.

    Récit
    .

    Jack O'Lantern, un nom dont l'évocation suffit aujourd'hui à faire frémir le malkinsien moyen. Personnage public si l'on peut dire, son portrait orné de la mention « Wanted – mort ou vif » est affiché un peu partout dans notre beau pays. On lui prête par ailleurs bien des crimes, réels ou inventés : viols, meurtres, tortures, destructions de biens publics, braquages à main armée, racket, trafic de bonbons. Pourtant, Jack n'a pas toujours été ce criminel de légende, non ; il fut un temps où il vivait une existence normale – ou presque – dans village perdu de Woollyland. C'est de cette histoire que nous allons parler aujourd'hui.

    ♫ Boys and girls of every age
    Wouldn't you like to see something strange?
    Come with us and you will see
    This, our town of Halloween ♪

    Jack Skellington naquit un 31 octobre, le jour d'Halloween, dans une petite bourgade sans histoire de Woollyland. Simple coïncidence ou véritable signe du destin, impossible de le savoir ; mais toujours est-il que cette surprenante date de naissance allait contribuer à créer le personnage de criminel pyromane que nous connaissons. Pourtant, à sa venue au monde, rien ne laissait présager une telle destinée. Fils unique d'une famille de classe moyenne, aimé et choyé par ses parents, Jack ne manquait de rien – même pas d'affection. Un gamin normal, en somme…

    Ou pas. La vérité, celle que ses parents refusèrent toute leur vie d'admettre, c'est que leur fiston adoré n'avait, dès son plus jeune âge, rien de normal. A 6 ans, le petit Jack fuit la lumière du jour et la compagnie des enfants de son âge – sauf quand il s'agit de leur faire des farces. On le dit solitaire, on pense que ça lui passera ; tout comme cette étrange manie qu'il a de se réfugier dans les endroits les plus sombres et isolés du village, greniers poussiéreux ou caves humides pour ne citer qu'eux ; ou encore son amour immodéré pour les sucreries.

    ♫ This is Halloween, this is Halloween
    Pumpkins scream in the dead of night
    This is Halloween, everybody make a scene
    Trick or treat till the neighbors gonna die of fright ♪

    Mais l'enfant grandit, et ne change pas. C'est même pire : les farces vaguement déplacées de ses jeunes années sont devenues plus élaborées, plus dangereuses, carrément douteuses. Certains parents commencent à se plaindre : « Votre fils a poussé ma fille dans l'escalier » ; « Il a mis des clous sur sa chaise » ; « Il leur vole tout leurs bonbons… » Interrogé, le gamin de 13 ans se contente de sourire. Pour lui, ce ne sont, encore et toujours, que des farces.

    Et ainsi, Jack se retrouve seul. Les gens de son quartiers, adultes y compris, ont peur de lui. C'est drôle, d'une certaine façon, de voir les gens changer de trottoir dès que vous apparaissez. C'est drôle, mais maintenant, il n'a plus personne à qui faire de farces. Et même si ses parents continuent de lui trouver des excuses, ils le regardent bizarrement, leur cher fils… Jack a 15 ans, et pour lui, il est déjà trop tard.

    ♫ La lune trop blême pose un diadème sur tes cheveux roux
    La lune trop rousse de gloire éclabousse ton jupon plein d’trous
    La lune trop pâle caresse l’opale de tes yeux blasés
    Princesse de la rue, sois la bienvenue dans mon cœur brisé ♪
    Et puis il y eut Sally. Sally, une petite fleur sauvage, une de celles qui poussent dans la fange du caniveau et que les braves gens appellent « mauvaise herbe ». Une fleur qui peine à s'en sortir mais qui est là, malgré tout, parce qu'elle n'a pas d'autres choix. Sally, une fille de putain ; autrement dit, une fille de rien. Pas de père, pas de nom, pas d'espoir, juste sa misère à laquelle elle s'accroche, jour après jour. C'est ainsi que Jack l'avait trouvé. Elle était seule, comme lui, si seule et si belle, dans sa robe en lambeaux. Et il l'avait aimé, oui, dès le premier regard, peut être parce qu'il se reconnaissait en elle.

    Ils avaient continué de se voir secrétement, durant des mois, dans le grenier où vivait Sally. Petits moments de bonheur arrachés à leur quotidien morne où, rien que tout les deux, ils partageaient leurs doutes, leurs craintes, leurs espérances ; et refaisaient le monde de cent façons différentes. Une période bien calme pour cette petite bourgade de Woollyland ; car en compagnie de la jeune fille, Jack oubliait ses farces malsaines, et le plaisir qu'il pouvait avoir à malmener ses semblables. Elle lui avait appris l'amour, celui qui réunit à la fois le corps et l'âme, et la chaleur incomparable de leurs étreintes rendait bien fade ses facéties habituelles.

    ♫ Lost I feel a little like, a child who's lost, a little like,
    Everything's changed a lot, I didn't like all of the pain,
    Lost, confused, a lot of it, is hard to take, and cause of it,
    Everything's changed I thought I'd make it through the pain ♪

    Mais tout a une fin, et cette idylle n'y faisait pas exception. Le jour d'Halloween, lors de son seizième anniversaire, Jack apprit par hasard que Sally, sa si belle et si précieuse Sally, n'était en réalité qu'une vulgaire catin. Oh, il aurait dû s'en douter – il devait d'ailleurs être le seul à l'ignorer. Mais dans sa jeunesse et son amour éperdu pour sa belle, il avait préféré se voiler la face. Et maintenant qu'on lui ouvrait les yeux, il se rendait compte qu'il ne pouvait pas le supporter. Elle se donnait à d'autres hommes ? Non, c'était impossible, elle était à lui, uniquement à lui, il ne pouvait en être autrement.

    Mais il devait en être sûr, sûr qu'elle ne recommencerait pas, la vilaine… Sûr qu'il serait le dernier, le seul, l'unique, à jamais. Alors il l'avait prise, violemment, à même le sol nu de son grenier. Nul mots doux chuchotés à son oreille cette fois, simplement cet immense brasier qui consumait son cœur et son esprit… et qui l'avait consumée, elle aussi. Pauvre, pauvre Sally. Elle avait crié, longtemps, elle l'avait supplié, avant que l'incendie qui dévorait sa chair ne la fasse taire à jamais. Etreinte inoubliable, où la chaleur de son corps s'était mêlée à celle des flammes. Maintenant que Jack avait goûté à cette sensation unique, jamais plus il ne pourrait se contenter de moins, c'était une évidence…

    ♫ Ne cesse pas de trembler
    C'est comme ça que je te reconnais
    Même s'il vaut beaucoup mieux pour toi
    Que tu trembles un peu moins que moi ♪

    Cette nuit-là, Jack Skellington mourut pour mieux renaître de ses cendres. Halloween avait vu sa venue au monde, et Halloween avait assisté à sa renaissance ; puisque son destin semblait lié à cette fête, il l'a ferait sienne et prendrait le nom de Jack O'Lantern, le Roi des Citrouilles… Fort de la toute récente découverte de son don, il se sentait pour la première fois libre de vivre comme il l'entendait. Restait une dernière formalité pour pouvoir tirer un trait définitif sur son passé, dont il s'acquitta aussitôt. Sa maison n'avait jamais été aussi belle qu'ainsi illuminée par les flammes, avec ses parents à l'intérieur. Chers, chers parents, qui n'avaient toujours souhaité que son bonheur… Et bien, ils pouvaient se réjouïr, car cette fois, leur petit Jack avait enfin trouvé sa voie.

    Les années s'écoulèrent, merveilleuses et pourtant si courtes, et avec elles d'autres femmes, d'autres viols, d'autres bûchers. Jack traçait un sillage de cendres derrière lui. Il manquait de prudence, oui : maintenant sa tête était mise à prix, et son visage placardé en des milliers d'exemplaires dans tout le pays. Mais que lui importait après tout ? Il était heureux, c'était la seule chose qui comptait ; et il le serait tant qu'il pourrait continuer impunément ses crimes. Cela aurait pu continuer longtemps ainsi, jusqu'à ce que sa désinvolture ne lui vaille d'être enfermé. Cela aurait pu durer longtemps, oui, s'il n'y avait pas eu, par une douce nuit sans lune, au coin d'une allée sombre de Wonderland, cette rencontre décisive… Un Loup et une gamine, rien que ça. Mais ils voulaient jouer avec lui, comment résister ? La suite, mes amis, vous l'a connaissez ♥

    Hors RP
    .

    Premières impressions concernant le forum ;; C’est… beau *0*
    Éventuelles idées pour l'améliorer ;; Je trouvais le design trop clair, mais en fait, on s'y habitue ^^ Par contre je pense que ce serait bien d'étoffer un peu l'Encyclopédie, par exemple sur l'utilisation de la technologie à Malkins, la nature exacte de la magie pratiquée, pourquoi pas des espèces animales ou de la géographie (Wonderland etc, c'est des villes ou des régions/pays ? O_o) 'Fin ça fait ptet beaucoup du coup, pardon =o
    Comment nous avez-vous découverts ;; Par hasard, sur un top-site.
    Depuis combien de temps faites-vous du RP ;; 3 ans et des poussières, mais là je suis un peu rouillée ^^""
    Évaluation de votre activité sur le forum ;; Houlà… je peut me connecter tout les jours, mais pour le RP c'est une autre histoire. Je dirais 7/10, quand je suis en forme, inspirée et libre ?
    Code ;; Validé by Charmy \o/.


Dernière édition par Jack O'Lantern le Ven 2 Juil - 22:29, édité 14 fois
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail. Lun 28 Juin - 18:55

    Désolée du double-post, juste pour signaler que ma fiche est (normalement) finie. S'il y a le moindre problème je suis toute ouïe, et merci encore de m'avoir accordée un délai de temps supplémentaire =)
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail. Mar 29 Juin - 11:02

Fiche super sympathique, bien écrite, drôle .. ♥ Je te valide donc avec plaisir. Le prochain thème sera moins clair, c'est une certitude, et l'Encyclopédie a déjà de bons articles de prévus, suggestions prises en compte naturellement. 8D



// Absent jusqu'au 11 Janvier //

Spoiler:
 
avatar
Walrus
team steak haché
team steak haché
HUMEUR : Bweh.
CITATION : « L'objet possédé est heureux tant que son propriétaire l'a à l'oeil... »

BOITE A JETONS : 0000

FICHE : La Cabane à Huîtres.
NOTEBOOK : Le moule à muffins
VIE SOCIALE : La pêche à la crevette
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail. Mar 29 Juin - 11:15

    Grouuuuuh *saute partout et lance des confettis* Merci beaucoup <3 Et bon courage pour le nouveau thème =)
avatar
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail.

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Jack O'Lantern ;; L'Epouvantable Epouvantail.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Légende d'Halloween // Jack-O'-Lantern» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 48» ANIMATION ► I want a Jack-o-lantern» Jack O'Lantern [Quête solo]» Jack Skellington
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches-
Sauter vers: